weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Sheldon Adelson : ennemi numéro du poker

THE WEEKLY SHUFFLE, 2013-11-24, par TwoGun

Le poker en ligne a vécu cette dernière décennie sa remontée en terme de légitimité sociale. Les groupes anti-jeux d'argent et religieux ont toujours décrié toutes les formes de jeux de hasard, particulièrement leur forme en ligne, en n'ayant de cesse d'asséner le risque de dépendance qui en résulterait, sans jamais pourtant en apporter la preuve.

Top 3 Online Poker Bonuses


Le poker en ligne a d'abord subi une attaque coordonnée par les groupes de casinos traditionnels, qui s'inquiètent que le jeu d'argent en ligne détourne leur clientèle. Toutefois, ces dernières années, les casinos réels ont commencé à mener la charge pour légaliser le poker en ligne, car ils ont réalisé que ce pourrait être une source importante de revenus supplémentaires, ainsi qu'une manière d'attirer des clients dans leurs établissements réels, pour se mettre « au vrai jeu. »

Pour finir, le poker en ligne a été dans la mire de plusieurs gouvernements ne souhaitant pas que des intérêts privés étrangers leur raflent leur monopole d'état. Ce fut particulièrement le cas en Europe, et en France.

Même si tous ces groupes d'intérêts ont agi à l'encontre du poker, il n'y a eu aucun grand méchant (hormis Bill Frist) pouvant réellement représenter l'ennemi numéro 1 du moment. Mais tout a changé récemment, et cet ennemi se nomme (du moins pour les joueurs US) Sheldon Adelson.

Pourquoi Adelson s'oppose-t-il au poker en ligne

Pour être clair, Adelson est opposé à tous les jeux d'argent en ligne, pas seulement au poker. Le fait qu'il ne fait aucune différence entre le jeu d'argent de casino et le poker devrait automatiquement remettre en cause sa crédibilité, car il s'agit quand même d'activités totalement différentes.

Adelson prétend que le poker en ligne est trop accessible aux mineurs et aux joueurs compulsifs. Il croit aussi que le poker en ligne menace les casinos réels et pourraient coûter des emplois dans le secteur (remarquez comment ces milliardaires essaient de masquer leurs propres intérêts en semblant toujours penser aux emplois des autres). Il a écrit un article dans Forbes détaillant sa position opposée au jeu d'argent en ligne.

Il prétend qu'il est prêt à dépenser « tout ce qu'il faudra » pour combattre les mesures pro jeux d'argent en ligne aux USA. Il pèse presque 27 milliards de $, donc ses menaces doivent être prises avec beaucoup de sérieux.

Pourquoi Adelson se trompe

Aucune preuve concrète ne vient étayer les allégations d'Adelson. Tout d'abord, son allégation est que le secteur des casinos réels souffrira de ces mesures donne raison à tous ceux qui pensent qu'il s'égare sur un terrain qu'il ne maîtrise pas. Par contre, même ses statistiques restent trompeuses. Il cite l'Europe, qui montre une augmentation des revenus issus du poker en ligne comparés aux revenus des casinos réels. Même si ce fut correct pour l'année passée, les casinos réels ont vécu une incroyable croissance aux USA entre 2004 et 2008, notamment grâce au poker en ligne car beaucoup de gens ayant essayé le poker en ligne ont décidé de se rendre au casino pour essayer le « vrai » poker. Il y a eu des dizaines de milliers de créations d'emploi dans l'industrie du poker réel, suite au boom du poker qui a été généré en ligne. Donc même si ses arguments peuvent s'appliquer au jeu d'argent de casino en ligne, ils ne s'appliquent aucunement au poker en ligne.

Il dit ensuite que beaucoup des sécurités traditionnelles ne s'appliquent pas au poker en ligne, et que quelqu'un peut perdre beaucoup d'argent trop facilement. Encore une fois, il ne répond pas à ces points :

1. Les sites peuvent incorporer des sécurités afin qu'une personne soit limitée quant au montant de ses dépôts par jour. Ce n'est pas le cas des casinos réels.

2. Les joueurs mineurs n'ont généralement pas accès aux cartes de crédit et autres instruments bancaires pour jouer en ligne. Ceux ayant plus de 18 ans peuvent le faire, mais auront quand même besoin de présenter une pièce d'identité pour faire un retrait. Certains états exigent aussi des joueurs de configurer ou de vérifier leurs comptes dans la version réelle du casino, ce qui permet de résoudre ce problème.

3. Les joueurs dans les casinos sont généralement complètement bourrés et perdent stupidement de l'argent, et les casinos encouragent certainement cette situation en offrant des boissons gratuites. De plus, le poker en ligne est un jeu de compétences, beaucoup trop difficile et ennuyeux à jouer pour quelqu'un sous l'influence de la drogue ou de l'alcool.

Quelle menace représente réellement Adelson ?

Étant donné la fortune personne d'Adelson et son engagement à combattre le poker en ligne, beaucoup de personnes dans le secteur s'inquiètent de le voir ralentir les efforts de légalisation aux USA. Quant à moi, je ne m'en fais pas trop.

Ce serait une chose qu'Adelson soit un milliardaire apprécié, ayant remporté beaucoup de succès dans les causes politiques qu'il défend. Mais la vérité est toute autre. Il a pratiquement financé à lui seul la campagne de Newt Gingrich pour remporter la nomination présidentielle du parti républicain en 2012, et ce fut un échec pitoyable. Lorsque Newt a perdu, Adelson a alors placé beaucoup d'argent sur Romney, qui s'est avéré un deuxième échec.

Les liens proches qu'entretient Adelson avec les républicains les plus à droit condamnent déjà ses arguments à ne recevoir aucun intérêt de la part des démocrates, tant dans les gouvernements fédéraux que national. La plupart des états américains allant probablement légaliser le poker sont des états libéraux dominés par les démocrates, ce qui veut dire qu'il peut dépenser tout l'argent qu'il veut, il n'arrivera sûrement pas à convaincre un groupe de personnes qui lui est totalement opposé.

Conclusion

Dès qu'une personne pesant plusieurs dizaines de milliards de dollars prend à c?ur de ruiner le jeu que nous aimons tous, c'est une affaire à prendre au sérieux. Cependant, et heureusement pour les joueurs de poker américains, le rôle n'aurait de milliardaire ennemi du poker ne pouvait pas être incarné par un meilleur acteur que Sheldon Adelson.

Quand le porte parole de l'opposition au poker en ligne n'est rien d'autre qu'un milliardaire égoïste apportant toujours son soutien à la frange la plus radicale de la droite, il n'y a aucune chance qu'il finisse par convaincre au centre ou à gauche que la légalisation du poker doit être stoppé coûte que coûte.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up