weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Les compétences de poker surévaluées et sous-évaluées

THE WEEKLY SHUFFLE, 2013-11-10, par TwoGun

Surévaluée : détecter les « tells »

La plupart des meilleurs joueurs de poker ont beaucoup joué en ligne, où les tells n'existent presque pas. Penser qu'ils changent complètement leur approche du jeu lorsqu'il joue une partie en direct à cause d'un « tell » est assez ridicule.

Top 3 Online Poker Bonuses


Si un bon joueur détecte un tell chez un autre joueur, cela peut changer son estimation de la main de cet autre joueur. Cependant, on ne base que rarement sa stratégie sur les tells, sans parler de complètement changer la manière de jouer une main à cause d'un tell. C'est une petite information supplémentaire pour jouer encore plus optimalement sa main, mais ce n'est pas la seule information à prendre en compte pour prendre sa décision.

Sous-évaluée : arriver à placer quelqu'un sur une main

A moins d'avoir travaillé chez UB à l'époque du Superuser, vous n'avez aucun moyen de savoir à cent pour cent la main d'un autre joueur. Toutefois, les bons joueurs sont généralement plus à même de placer quelqu'un sur une gamme de mains. Non seulement les bons joueurs sont capables de deviner la main d'un autre joueur, mais ils sont aussi capables d'évaluer le niveau de certitude de leur prédiction.

Un joueur occasionnel peut penser que « mon adversaire a une paire de valets » alors qu'un bon joueur peut penser « il y a 70 % de chance qu'il ait une paire de valets ou dames, 25 % de chances qu'il ait un tirage et 5 % de chances qu'il soit en plein bluff. » Les sharks sont capables de mieux pondérer la main d'un autre joueur et prennent aussi en compte le niveau de confiance qu'ils ont dans leur prédiction.

Surévaluée : gestion de trésorerie

Sur les forums de poker, l'accent est souvent mis sur la gestion de la trésorerie et éviter de finir faucher. C'est un thème commun que vous verrez apparaître dans toutes les formes de jeux où l'on risque de l'argent pour gagner de l'argent (que ce soit le poker, les sports fantasy, le marché des actions, ou juste les jeux d'argent).

La plupart du temps, les gens y accordent trop d'importance. Peut-être parce que leur côté protectionniste aime penser à ce genre de choses, donc ils finissent pas gâcher leur temps à y réfléchir. Toutefois, la vérité c'est que sauf dans certains cas particuliers, la gestion de trésorerie n'est pas le facteur clé de la réussite ou de l'échec d'un joueur. Clairement, la sélection de partie, les dépenses infondées ou les mauvais investissements peuvent vous plomber pour de bon, mais c'est rarement seulement la faute à une variance négative à des mises un peu trop élevée pour vous, même si les jeux étaient réellement + EV pour vous à la base.

En général, la règle d'or de la gestion de trésorerie c'est de jouer des parties + EV et de jouer avec de l'argent que vous pouvez perdre. C'est presque toujours mieux de garder votre boulot et de considérer le poker comme une source alternative potentielle de revenus d'appoint.

Sous-évaluée : se concentrer sur les parties +EV

Le poker est un jeu de compétences relatives. Pour sûr, si vous êtes l'un des meilleurs joueurs du monde, n'importe quel tournoi ou partie sera +EV pour vous. Toutefois, pour la plupart d'entre nous simples mortels, il nous faut chercher des parties où les autres joueurs sont pires que nous.

Les vrais bons joueurs ont le truc pour trouver les tournois et les parties les plus +EV. Ils ne se contentent pas de se connecter mollement à PokerStars en espérant être le grand gagnant. Ils cherchent et trouvent quelles parties et quelles mises jouer sur n'importe quel site en ligne qu'ils peuvent dominer et trouvent aussi les meilleures parties en direct où jouer.

Les bons joueurs savent quelles sont les parties qu'ils peuvent battre, et de même, celles qu'ils ne peuvent pas battre, et ils se concentrent sur celles où ils ont un avantage. Ce n'est pas de la gestion de trésorerie, c'est simplement jouer les parties +EV.

Surévaluée : le jeu agressif

Beaucoup de bons joueur tendent à jouer agressivement, mais beaucoup de joueurs finissent aussi par balancer des tas de jetons en pensant qu'ils peuvent bousculer les autres à la table. Si vous êtes toujours agressif, un autre joueur peut vous piéger, ou un joueur occasionnel peut simplement vous suivre jusqu'au bout, car vous finirez toujours par miser. Être agressif ne veux pas dire être bon.

Sous-évaluée : être piégeur

Les joueurs qui savent être totalement imprévisibles (d'une bonne manière) sont encore un peu sous-évalué de nos jours. C'est difficile de lire quelqu'un qui change constamment de style de jeu. Les gens tendent à se montrer moins confiant lorsqu'ils affrontent ce type de joueurs, ce qui veut dire que les joueurs piégeurs peuvent tirer avantage de différentes situations.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up