weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Les manières fréquentes d'exploser votre trésorerie de poker

THE WEEKLY SHUFFLE, 2013-10-27, par TwoGun

Vous avez gagné un gros tournoi ? Peut-être que vous avez accumulé une importante trésorerie en jouant non stop dans les cash games. Quoi qu'il en soit, vous vous retrouvez soudainement avec une grosse somme d'argent (du moins, de l'argent de poker) ? 

Pour certains, il est assez commun dans ces situations de tout claquer. Apprenez des erreurs des autres et évitez les manières fréquentes d'exploser votre trésorerie de poker (ou, si vous avez l'intention de tout claquer, d'en profiter au maximum !)

Top 3 Online Poker Bonuses


1. Financer les autres. Oui, parfois vous pouvez gagne de l'argent en financer les autres dans des tournois de poker. La plupart du temps, c'est une pari perdant. Les joueurs financés conservent en général un pourcentage plus élevé des gains qu'ils ne le méritent. Pour vous, est-ce profitable de financer 80 % d'une personne qui paie déjà une commission de 10 % dans un tournoi ? Cela veut dire que le joueur doit avoir un RSI de 40 % dans le tournoi. La plupart des tournois n'offrent pas une structure suffisamment bonne pour afficher un tel niveau de profitabilité, et très peu de joueurs sont suffisamment bons pour maintenir ce genre de RSI.

Certains apprentis financiers offrent des deals encore meilleurs celui-là, choisissant des conditions réduisant encore plus leur profitabilité et laissant le profit au joueur.

C'est vrai que parfois, le financement peut être un pari gagnant. Financer quelqu'un dans le Main Event (qui propose une bonne structure et un tableau rempli de mauvais joueurs) peut s'avérer profitable si vous financez quelqu'un qui a un palmarès démontré dans le temps et que vous obtenez un bon pourcentage. Mais en général, le financement est une mauvaise idée. L'un des plus brillants esprits du poker est actuellement en train de créer une entreprise conçue sur l'exploitation des financement, La Banque de Timex.

2. Entrer dans un tournoi à buy-in élevé. Tenter sa chance est envisageable, mais il faut bien comprendre que la variance est un vrai tueur. Si vous commencez à entrer dans des tournois à buy-in élevé, vous pourriez rapidement voir votre trésorerie s'évaporer. Tenter sa chance une fois de temps en temps peut valoir le coup, surtout dans le cas de tournois remplis de fishs (comme le Main Event), mais trop jouer ce genre de tournoi trop rapidement peut s'avérer catastrophiques pour vos profits durement gagnés.

3. Devenir un trader. Pour certaines raisons, certains joueurs de poker pensent que jouer aux dés toute la nuit est une activité de débile compulsif. Par contre, les mêmes pensent que le trading d'options est + EV pour eux, et par conséquent acceptable.

Les options, contrairement aux actions normales, sont un jeu à somme négative (comme le poker). Avec les actions, vous pouvez les acheter et les conserver et générer un retours sur investissement positif au fil du temps, car vous achetez un morceau d'une entreprise. Avec les options, vous pariez avec une autre personne sur l'évolution du prix d'une action à court terme. Comme vous devez quand même payer des commissions, et êtes soumis au différentiel entre offre et demande, ce n'est pas un jeu à somme nulle mais à somme négative (tout comme le poker, qui est un jeu à somme négative à cause de la commission).

Cependant, contrairement au poker où vous pouvez jouez contre des joueurs occasionnels, dans le domaine des options vous avez en général affaire à des professionnels. Vous êtes en train de parier contre des fonds de pension et autres géants qui ont accès à beaucoup plus d'informations que vous. Pour cette raison, le trading d'options est généralement un mauvais choix pour les joueurs de poker, surtout ceux qui ont récemment fait fructifier leur trésorerie et qui souhaite maintenant l'investir dans d'autres domaines.

4. Les femmes. Les joueurs de poker explosent leur trésorerie de bien des manières à cause des femmes, et presque n'importe quel homme (surtout ceux au début de la vingtaine) sont très aptes à dilapider tout leur argent après une bonne session aux tables. Comme Edward Norton le disait déjà dans Rounders, « Dans le poker de la vie, les femmes sont la commission. Elles sont la putain de commission. »

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up