weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Trois leçons commerciales apprises de l'industrie du poker

THE WEEKLY SHUFFLE, 2013-10-06, par TwoGun

PokerTips ayant dépassé les 10 années d'existence maintenant, nous avons été les témoins des changements qui ont secoué l'industrie du poker. Voici quelques conseils commerciaux que nous avons appris ces dix dernières années :

1. La taille ne fait pas tout.

PokerStars semble invincible du fait de sa taille. Et très probablement, c'est fondé. Même si j'ai écrit un article sur Comment concurrence PokerStars, la conclusion était que PokerStars avait sûrement encore bien des années de domination devant lui.

Top 3 Online Poker Bonuses


Même si PokerStars est actuellement le capitaine de l'industrie, ce ne fut pas toujours le cas. Avance cela, Party Poker était la plus grande salle de poker en ligne. Cependant, à cause de l'UIGEA et du fait que Party n'accepte plus les joueurs américains (alors que PokerStars a continué à le faire un temps aux USA), ainsi que grâce à une meilleure gestion en général de PokerStars, Party fut rapidement détrôné de sa place de numéro 1 du poker par PokerStars. En fait, Party a même continué sa dégringolade au fil des années, et est maintenant numéro 4 du poker en ligne.

Avant Party, Paradise Poker était la plus grande salle de poker (Para-quoi vous demandez-vous sûrement). Mais pendant le boom du poker, Paradise n'a pas su assurer sa promotion et Party Poker fut capable de rapidement dominer le marché grâce à des campagnes marketing télévisée et d'affiliés.

Donc oui, être le plus gros ça aide à rester le plus gros. Mais lorsque l'industrie vit un changement important, qu'il s'agisse de l'UIGEA ou d'un boom, le premier qui réussira à capitaliser dessus et à bien gérer son fonctionnement finira par devenir le nouveau leader.

Le poker n'est pas la seule industrie où la taille ne fait pas tout. Aux USA, l'industrie des sports fantaisistes quotidiens naissante suit un chemin similaire. Le plus gros site, Fanduel a l'avantage car il fut le premier et le plus gros. Mais la croissance du marché permet à d'autres sites de concurrencer Fanduel pour devenir leader à leur tour.

2. Les scandales ne vont pas ruiner l'industrie autant que vous pourriez vous y attendre.

Le monde du poker en ligne a vécu bon nombre de scandales. En bas de l'échelle on a eu l'incident du jeu à plusieurs compte, le Grandma Dilemma. Tout en haut on a eu le scandale du super-utilisateur d'Ultimate Bet et bien sûr, pour couronner le tout le vol par Full Tilt Poker de milliers de joueurs américains (en tout cas pendant un bon moment) et par Ultimate Bet (là par contre, pour toujours) après le Black Friday.

Vous pourriez penser que les gens, surtout le joueurs occasionnels, ont tellement perdu confiance en l'industrie que...mais en fait non, ils ne l'ont pas perdue. Même après le scandale du super-utilisateur sur Ultimate Bet, les gens CONTINUAIENT de jouer sur Ultimate Bet (et constatez le résultat). Même si les joueurs américains se sont faits détrousser par Full Tilt Poker, les joueurs non-américains CONTINUAIENT de jouer sur Full Tilt, jusqu'à ce que Full Tilt soit accusé de ne pas conserver les fonds en toute sécurité par Alderney. Heureusement pour les joueurs de FTP, Full Tilt fut sauvé par PokerStars. Les joueurs non-américains ont déjà récupéré leur argent et les joueurs américains devraient recevoir le leur cette année.

Pour faire bref, les scandales ne vont pas ruiner l'industrie. Les gens oublient, ou pensent que ça ne leur arrivera pas. Vous pourriez croire qu'un scandale peut au moins ruiner une entreprise, mais en fait souvent ce n'est même pas le cas (Ultimate Bet avaient encore des joueurs actifs au moment de l'UIGEA). Si un scandale ne peut même pas ruiner une entreprise, alors comment imaginer qu'il ruine toute l'industrie. C'est pour cela que les sociétés pétrolières peuvent se permettre les marées noires...après 6 mois tout le monde s'en fout.

3. Le plus important c'est d'attirer l'argent.

L'argent attire l'argent. Si vrai. Au poker, une salle de poker a besoin d'investisseurs en capitaux à ses débuts pour faire la publicité et construire une base d'utilisateurs. Sur le long terme, il lui faut s'attirer de l'argent frais grâce aux joueurs occasionnels afin de faire vivre son écosystème de poker. Une salle de poker ne peut pas survivre seulement grâce aux requins se mangeant les uns les autres, les requins ne déposent pas beaucoup d'argent sur le long terme (ils espèrent surtout encaisser leurs bénéfices).

En bref, le plus important c'est d'attirer l'argent. Au début, vous avez besoin d'investisseurs pour vous donner l'argent pour vous agrandir. Ensuite, vous devez constamment attirer des nouveaux joueurs susceptibles de faire des dépôts, afin de continuer les affaires. Je suis certain que cette leçon peut s'appliquer à n'importe quelle entreprise quelle qu'elle soit.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up