weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Mythes et réalités du poker

THE WEEKLY SHUFFLE, 2013-09-22, par TwoGun

Mythe : tous les bons joueurs de poker finissent ruiner à un moment ou à un autre.

Réalité : Sauf si vous avez commencé avec une petite trésorerie, un bon joueur devrait toujours arriver à éviter la ruine. Tant que vous jouez à des parties +EV, vous devriez continuer d'accumuler de l'argent en jouant au poker, en rencontrant parfois de violentes périodes de variance. Si vous êtes ruinés mais que vous êtes un gagnant net, cela veut sûrement dire que vous jouez au-dessus du niveau acceptable pour votre trésorerie.

Top 3 Online Poker Bonuses



Mythe : le poker va bientôt revenir aux USA, et tout redeviendra comme en 2005.

Réalité : le poker reviendra dans certains états des USA, pour l'instant juste le Nevada et le New Jersey. Certains autres sites suivront sûrement, comme la Californie. Si de gros états très peuples autorisent le poker en ligne (la Californie, donc), le poker devrait naturellement revenir aux USA. Mais ce n'est là que la moitié de l'histoire. Les états devront accepter des relations inter-états d'échange de liquidités...en gros, autoriser les joueurs d'états différents à jouer les uns contre les autres. On ne sait même pas comment ils vont autoriser les joueurs américains à jouer contre les joueurs non américains sur les principaux sites.


Mythe : si je deviens suffisamment bon, je deviendrais un pro sponsorisé.

Réalité : le mouvement de sponsorisation des pros est un gimmick marketing suranné. L'un des facteurs de la faillite de Full Tilt Poker est que la salle balançait trop d'argent à tous ceux qui étaient prêts à porter leur logo aux WSOP, et il va sans dire que les autres sites ne referont pas la même erreur.

PokerStars est le principal site qui utilise encore les pros sponsorisés, mais qui ne va sûrement pas étendre son équipe à moins que cela les aide à viser une nouvelle cible (par exemple, si vous vivez dans un pays où ils ne disposent actuellement d'aucun membre et qu'ils souhaitent accentuer leur présence). La plupart des autres sites ne cherchent pas de pros du poker pour les représenter, car ils se concentrent sur attirer de nouveaux joueurs. Par exemple, 888 Poker fait l'éloge du combattant de l'UFC Georges St. Pierre sur son site Web.

Si vous êtes bon, vous pouvez convaincre des gens de vous financer dans les tournois, mais c'est généralement là le seul avantage fiscal/social à être connu comme un bon joueur.

Mythe : pour être meilleur au poker, j'ai besoin de jouer aux parties à haute mise contre les autres joueurs.

Réalité : Cette technique est une bonne manière de simplement rationaliser le fait de jouer au-dessus de ce que sa trésorerie le permet, ou d'avoir perdu tout son argent de cette manière. Si vous voulez vous améliorer, vous devez d'abord analyser votre jeu et garder note de vos gains et pertes. Rejoignez nos forums et demandez aux autres joueurs si vous devriez jouer une main différemment. Si vous voulez un conseil de joueur à haute mise sur comment jouer une main, engagez un coach ou rejoignez un site de formation au poker. Ne balancez pas simplement vos jetons par la fenêtre en vous asseyant à une table à haute mise.

Mythe : en ligne (ou en live) est toujours plus profitable.

Réalité : ça dépend. Avec le poker en live, vous êtes limité quant au nombre de mains que vous pouvez jouer par heure, car vous pouvez seulement jouer une table à la fois. Cependant, les joueurs faibles tendent à jouer plus au poker en live qu'au poker en ligne. De plus, comme le poker en ligne permet aux joueurs de s'asseoir à plusieurs tables, le poker en live ne le permettant pas, les parties y sont naturellement plus poissonneuses que les parties en ligne.

Cela veut-il dire que le poker est plus profitable ? Pas nécessairement, l'avantage d'un joueur peut être supérieur au poker en live, mais vous êtes loin du compte en terme de volume comparé au poker en ligne. Disons que vous jouiez au no-limit et gagniez 2 blinds par 30 mains au poker no-limit 2$ - 5$ en live. Cela rivent à dire que vous gagnez 10 $ par heure en jouant live, car vous pouvez, en moyenne, jouer 30 mains par heure.

Maintenant disons que vous ne gagnez que 0,50 blind par 30 mains au poker no-limit 2$ - 5$ en ligne, soit 75 % moins qu'au poker en live. Mais là, vous pouvez jouer 60 mains par heure et par table. Si vous jouez 4 tables en même temps, vous gagnez 20 $ (5 $*0,5*2*4) par heure. Avec le poker en live, vous avez l'avantage. Avec le poker en ligne, vous avez le volume.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up