weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Critique cinéma : All In: The Poker Movie

THE WEEKLY SHUFFLE, 2013-06-30, par Ozone

Nous sommes récemment allé voir le documentaire sur le poker All In: The Poker Movie. Et voici donc nos avis sur ce film :

- All In réussit à poser le jeu de poker comme le héros principal du film. En tant que joueur de poker, il était difficile de ne pas se sentier fier en regardant ce film. Les réalisateurs ont donné une image très attirante du poker.

Top 3 Online Poker Bonuses


- Matt Damon a donné une interview très intéressante pour les besoins du film. Il a montré qu'il comprenait le poker moderne, de la culture des joueurs en ligne à comment le Black Friday a changé le jeu. Sa présence dans le film aide à donner au héros (le poker en lui-même) beaucoup de crédibilité.

- All In présente l'histoire de Chris Moneymaker en l'entrecroisant avec le film. L'avant dernière séquence du film est un montage du parcours de Moneymaker dans et au travers des World Series of Poker 2003. Pour tous ceux que « l'effet Moneymaker » a contribué à pousser à s'impliquer dans le poker, il est assez facile d'oublier à quel point cette époque était fascinante. All In réussit parfaitement à faire passer l'importance de ce que fut l'arrivée d'un qualifier sur internet à Vegas et surtout sa victoire pour plusieurs millions devant les yeux braqués du monde entier. On peut aussi créditer Moneymaker lui-même pour sa biographie, à la fois candide et honnête, en tant que joueur de poker impulsif et addicte, qui l'a amenée jusqu'à remporter les WSOP 2003.

- Un aspect du film qui n'a pas été suffisamment poussé, et qui du coup laisse la place pour la sortie d'un autre documentaire sur le poker, à savoir Bet Raise Fold, qui est en cours de tournage, est l'histoire de la culture du poker en ligne. All In aborde rapidement la vie des joueurs de poker en ligne à succès, du genre de Tom Dwan et autres.

- Les réalisateurs ont bien réussi à retranscrire la surprise que fut le Black Friday. La séquence d'ouverture est un montage de plusieurs pros du poker parlant de là où ils étaient lorsqu'ils ont découvert que le gouvernement américain avait tout simplement banni le poker en ligne. L'une des citations de Matt Damon s'attaque d'ailleurs au gouvernement américain en comparant la prohibition du poker à ce que serait une interdiction du baseball.

- All In se termine en mettant l'accent sur comment le Black Friday a retourné le monde du poker ainsi que sur la chute de Full Tilt. Il était crucial que le film aborde certains des aspects de l'arnaque « ponzi scheme » qui sévissait à Full Tilt, afin de pouvoir réellement contrebalancer l'image de héros d'Howard Lederer soutenue tout au long du film et pendant son interview. Dans une scène clé, apparemment tournée avant le Black Friday, Lederer se congratule d'avoir créé Full Tilt Poker, comme c'était la seule salle de poker jamais créée et dirigée par des joueurs de poker. Bien sûr, c'est ce qui a participé à la chute de Full Tilt dans l'absolu : une société dirigée par une bande de drogués des jeux d'argent, qui n'avait aucune idée de ce qu'elle faisait et trop attirée par l'argent pour s'en soucier.

- Par contre, on regrettera l'absence dans le film de toutes informations sur le scandale d'UB et la chute post Black Friday de la société. Les réalisateurs peuvent avoir pensé que l'histoire UB était trop compliquée et l'ont ignorée car elle ne rentrait pas dans leur film principalement orienté pro poker. Et il est vrai que le scandale d'UB mériterait presque son propre film.

- L'une des citations que l'on retiendra dans le film est celle concernant le Black Friday, quand quelqu'un dit que le poker ne disparaître jamais, et que le jeu continuera à être joué longtemps après notre mort. C'est un sentiment assez fort pour un joueur de poker : le sentiment d'appartenance à un phénomène qui va durer plus longtemps que vous-même. Longue vie au poker !

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up