weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



5 astuces de poker pour les parties de nos jours

THE WEEKLY SHUFFLE, 2013-04-07, par Ozone

Nous avons récemment discuté des meilleurs endroits pour avoir un avantage au poker. Couvrons maintenant les cinq philosophies stratégiques à garder en tête pour votre prochaine partie :

1. Être patient.

C'est probablement le conseil stratégique le plus efficace au poker. C'est une approche qui s'applique encore plus aux parties deep stack et aux tournois. Dans les tournois avec des petits tapis, il faut faire attention à ne pas être trop patient.

Top 3 Online Poker Bonuses


La raison de l'efficacité de cette approche est que, en fait, peu de joueurs la suivent. Le poker peut s'avérer une activité très angoissante. La patience n'est pas la réponse naturelle à un environnement angoissant. Beaucoup des erreurs commises par vos opposants auraient pu être évitées si on les avait incités à être plus patients.

2. Aucune décision en auto-pilot.

Il est non seulement important de rester patient, mais aussi de jouer très méthodiquement. Le poker peut parfois ressembler à une ballade en vélo : cela semble facile, donc pas besoin de s'impliquer activement tout du long. Vous l'avez déjà fait plein de fois, alors même plus besoin de faire attention. Mais les meilleurs joueurs de poker ont maîtrisé la capacité de vider leur esprit de toutes les distractions lorsqu'ils jouent et d'allouer une énorme réflexion et une concentration de tous les instants à toutes les décisions qu'ils prennent à la table de poker.

3. Miser plus fréquemment.

En règle générale, les gens ne misent (ou relancent) pas assez souvent au poker. Donc même s'il faut savoir rester patient, il est aussi important de jouer plus agressivement lorsque vous luttez dans une main. Cherchez toutes les situations ouvertes à une mise, où vous aviez autrefois l'habitude de vous contenter d'une check. Un bon spot pour augmenter votre volume de mise dans un pot à deux joueurs est le turn, lorsque vous êtes en position et que vous avez déjà misé le flop. Dans cette situation, beaucoup de joueurs se contentent de « checker » derrière sur le turn s'ils ne sont pas contents de leur main. Mais votre opposant couchera un très grand pourcentage de mains face à une seconde mise, même après avoir suivi sur le flop.

4. Pensez à ce que votre opposant pense de vous.

On peut commencer à exploiter certains scénarios à la table en acquérant une perception de ce que vos opposants pensent de vous. Par exemple, lorsque votre opposant fait une mise d'une telle somme qu'il semble évident, pour eux, que vous deviez la suivre, envisagez de coucher votre main si vous n'en êtes pas satisfait.

Un autre exemple : quand vous avez un petit tapis dans un tournoi et que vous êtes en position avancée. Si vous faites une relance preflop dans cette situation, vos opposants vont immédiatement être amenés à penser que vous avez une main forte. Cela peut s'avérer une bonne manière de voler des blinds et de garder la tête hors de l'eau jusqu'aux derniers niveaux du tournoi.

5. Ne considérer pas la petite blind.

Presque personne ne couche la petite blind aussi souvent qu'il le ne le devrait. C'est la pire position à la table. Vous resterez hors de position tout au long de la main.

Au lieu de considérer la petite blind comme « à uniquement une moitié de blind de voir le flop », considérez les choses autrement : à chaque fois que vous décidez de ne pas compléter la petite blind, vous vous économisez la moitié d'une mise ainsi que les futures pertes d'avoir à jouer une main hors de position.

Beaucoup de joueurs voient la défense de leur petite blind comme une affaire de fierté. Comme si coucher était une atteinte à leur virilité. C'est particulièrement vrai pour les mains où tous les joueurs se couchent jusqu'à la petite blind. Offrez ce petit cadeau à votre opposant et passez à la main suivante. Tout le monde s'en fout. Vous êtes dans la pire situation possible contre n'importe quel joueur compétent en essayant de contester les blinds hors de position.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up