weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Où peut-on encore avoir l'avantage au poker ?

THE WEEKLY SHUFFLE, 2013-03-24, par Ozone

Le poker ne cesse de devenir de plus en plus compétitif. Dans les premiers jours du poker en ligne, il suffisait simplement de quelques connaissances stratégiques de base et d'un style de jeu serré agro pour gagner beaucoup d''argent au no-limit à petite et moyenne mises sur Party Poker. Ajourd'hui, si vous voulez encore avoir l'avantage, vous devez déjà faire preuve d'une bonne sélection de parties. Certaines parties sont quasiment impossibles à battre sur le long terme, mais il y a encore quelques bons spots qui valent le coup de bûcher un petit peu. Voici notre analysé des parties dans lesquelles vous pouvez espérer avoir un avantage de nos jours.

Top 3 Online Poker Bonuses


Avantage : Parties cash-game en live

Le dernier eldorado du poker, c'est les parties cash en live, surtout celles à petite mise (ou à super grosses mise car elles attirent les baleines, mais toutes les autres parties au milieu peuvent s'avérer très difficiles). Ce n'est clairement pas une expérience qui va changer votre vie, mais bûcher les parties $1/$2 no-limit en live peut rapporter plus d'argent à un joueur compétent qu'il n'en gagnerait en travaillant au McDo.

L'élément crucial d'une bonne partie cash est la structure des commissions. Dans certains pays ou juridictions, cette structure peut rendre non profitable même les parties les plus simples du monde. Aux plus petites mises, vous ne pouvez pas vous permettre de vous faire ponctionner $20 sur chaque pot. C'est un pourcentage beaucoup trop élevé du pot. Cherchez des parties avec une commission limitée à 4 ou 5$ et ne jouez pas aux parties dont la structure de commissions dépasse ce seuil.

Aucun avantage : Parties PLO en ligne à petite mise

Récemment, une discussion sur TwoPlusTwo a mis à jour les taux de gains des 25 joueurs qui affichaient le important volume de jeu dans les parties $0.50-$1 pot-limit Omaha sur PokerStars. Les résultats étaient déroutants. Presque tous les joueurs étaient perdants face à la commission. Et la plupart des vainqueurs dégageaient un taux de gain qui aurait pu faire penser à de l'argent de poche donné à des gamins. Comment se fait-il que les grinders de $0.50-$1 PLO sur PokerStars n'arrivent pas à battre le jeu ? La réponse est simple : la commission.

Le PLO est un jeu de pile ou face. Donc lorsque vous vous retrouvez souvent impliquer dans des pots importants sans réel avantage statistique sur votre adversaire, c'est les deux joueurs qui finissent perdants. Qui voudrait payer une commission sur un pile ou face ? Hormis quelques débiles qui jettent leur argent à la table, le PLO est quasiment impossible à battre aux petites mises. La seule manière qu'ont les réguliers de justifier leur volume de jeu important est la quantité de bonus et de retours sur commissions dont ils bénéficient.

Aucun avantage : la plupart des tournois live

Les tournois live juteux sont devenus très rares. Plusieurs facteurs expliquent la quasi impossibilité à battre les tournois en live.

Tout d'abord, le jeu est lent et l'avantage est diminué du fait du faible nombre de mains par heure. Ensuite, la plupart des tournois live imposent des frais importants par rapport au buy-in. Il est assez courant de voir des tournois faire payer 200 $ de buy-in dont 50 $ ne serviront qu'à remplir les poches des organisateurs.

De fait seuls les tournois live à haute mise vous laissent encore un avantage. On peut les diviser en deux catégories : ceux infestés de requins et ceux infestés de fish. Certains tournois, comme un $10,000 buy-in WPT event, sont infestés de requins ; tous ceux qui connaissent un peu le monde du poker peuvent probablement nommer 7 des joueurs qui se retrouvent à la table finale de ce genre de tournois. Le tour a son groupe de dégénérés qui le suit partout et qui ne font au final pas mieux que de compenser leurs pertes dans cette série de tournois.

La véritable opportunité dans les tournois live réside dans les rassemblements de fish et d'ânes. En général c'est le cas tous les ans à Las Vegas pour les World Series of Poker. Le $10,000 WSOP Main Event est devenu plus difficile ces dernières années, mais il conserve une valeur incroyable pour les joueurs affûtés. Ce tournoi en particulier propose les deux choses que devraient chercher tous les grinders de tournois : une bonne structure et un tas de mauvais joueurs.

Avantage : les parties en face à face

Les vrais grinders en ligne ayant un peu de bon sens sont ceux (et celles) qui ont décidé il y a quelques années de se mettre à fond aux parties de no-limit en face à face. Qu'il s'agisse de cash ou de sit-'n'-go fashion, les parties en heads-up offrent la meilleure opportunité de gagner de l'argent au poker. Un joueur compétent peut écraser constamment et régulièrement des opposants plus faibles que lui. Si vous avez l'intention de devenir un joueur de poker pro, vous devriez sûrement commencer par maîtriser à fond les parties en face à face.

Aucun avantage : les tournois Sit-'N'-Go en ligne

Les tournois sit-'n'-gos en linge (hors face à face) ont pourri il y a déjà des années. Il était possible à l'époque de battre les tournois $215 buy-in sur Party Poker et les autres sites avec un RSI régulier de 10 à 20%. Aujourd'hui, le grinder de sit-'n'-go moyen a un RSI de moins de 5% et survit grâce au retour sur commission et aux bonus. Les sit-'n'-gos sont en fait une équation résolue : les calculateurs et autres outils ont permis aux joueurs de déterminer les décisions optimales pour toutes les situations possibles jusqu'aux dernières étapes du jeu. Lorsque plus personne ne fait d'erreur, plus personne ne gagne d'argent.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up