weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



10 manières de passer pour un clown

THE WEEKLY SHUFFLE, 2013-03-09, par Ozone

L'image à la table peut faire toute la différence dans une partie de poker en live. Si vous pouvez amener vos opposants à penser que vous êtes le joueur marrant du coin, vous allez vous créer des bonnes opportunités. Pourquoi venir jouer en sweat à capuche et lunette de soleil en faisant comprendre à tout le monde que vous n'avez rien à voir avec Nate McNiterson?

Top 3 Online Poker Bonuses


Voici dix manières de vous faire passer pour un clown à la table et d'empêcher vos opposants de comprendre que vous savez un peu ce que vous faites au poker :

Quand une chemise légèrement déboutonnée sent la soirée en boîte de nuit.

Vous devez avoir l'air de sortir d'une grosse fête à commander des bouteilles toute la soirée. Commander des bouteilles en boîte est un truc que seuls les losers peuvent faire sans se poser de question. Confectionnez-vous la parfaite panoplie vestimentaire du loser de boîte de nuit et rendez-vous à la table de poker.

Montrez tous vos bluffs.

Bluffez juste pour la possibilité de pouvoir montrer votre bluff. Un bluff montré revient à cinq bluffs non divulgués. Dominez totalement les pensées de votre adversaire.

Radotez des conseils stratégiques totalement erronés.

« Tout le monde sais qu'il faut coucher une double paire face à une relance » ou « il ne faut jamais hors de position à moins d'avoir une paire d'As », sont le genre de déclarations que vous devez commencer à faire plus souvent. Cela pour deux raisons : un, ce sont de mauvais conseils (on peut continuer à jouer une double paire face à un relance ou jouer une petite paire hors de position, comme vous vous en doutez). Ensuite, vous répétez des mots qui n'ont pas leur place au poker : « jamais » et « toujours ».

Trollez vos opposants en débattant des points sans intérêt.

Les gens aiment débattre sur des choses qui n'en valent pas la peine. Votre mission est, si vous l'acceptez, d'appâter vos adversaires et de les entraîner dans des discussions sans intérêt. Le sport et la politique sont deux excellents points de départ.

Si vous pensez avoir la main gagnant, agissez toujours comme si c'étaient les « nuts ».

Ne montrez pas vos cartes timidement, en espérant que ce soit la meilleure main. Retournez-les et faites les claquer sur la table, avec force et fierté. Parce qu'une deuxième paire suffit sûrement pour gagner, pas vrai.

Buvez à la table.

Cette astuce est à double tranchant, car l'alcool peut vous transformer en vrai clown de la table si vous ne faites pas attention. La plupart des joueurs ont le réflexe de penser qu'une personne buvant de l'alcool à la table est un idiot fini. En commandant un verre ou deux, vous envoyez à la table le signal que tout l'argent en jeu va commencer à voler à droite à gauche d'une minute à l'autre.

Insistez sur le fait que les Aces n'étaient que des cartes hautes au hold'em à la base.

Qu'en savent-ils, après tout ? Vous êtes le vrai expert sur l'histoire du poker. Rappelez sans cesse à vos opposants que le hold'em est censé être joué avec des As comme cartes hautes et que c'est une aberration de voir des petites quintes avec un As. Faites venir les officiels et débattez de ce point, puis traitez-les d'idiots incompétents à la fin de la discussion.

Faites une pause en plein milieu d'une main pour demander au croupier quelle main est la plus forte.

« Attendez, je me rappelle plus, une couleur ça bat une quinte ? » est la question idéale à poser avant de bluffer sur une relance sur le turn.

Élaborez sur comment le DVD de Howard Lederer, Secrets of No-Limit Hold'em, est la meilleure source de conseils jamais produite.

« Ecoutez, je sais que 'The Professor' n'est plus très populaire dans le monde du poker à cause des jeunes joueurs sur internet, mais j'ai lu tous les bouquins et j'ai vu tous les DVD sur le poker et sérieux, le meilleure c'est Secrets of No-Limit Hold'em... faut voir, il y révèle réellement ses secrets ! »

Créez vos propres surnoms pour toutes les mains de poker.

... et incorporez ensuite ces surnoms dans des histoires sans fin sur le poker. Quand quelqu'un vous demande ce que vous aviez lors de la main précédente, répondez « le homard chanceux ». Ce n'est pas de votre faute si vos adversaires ne connaissent pas tous les noms de code secrets pour vos mains. Vous pouvez même annoncer ce que vous avez en plein milieu d'une main, lorsque vous devez prendre une décision. « Ok, c'est pas la meilleure situation possible quand on n'a qu'un Bandit ».

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up