weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Caesars pourrait se détacher des WSOP

THE WEEKLY SHUFFLE, 2012-09-09, par Ozone

Les débuts de Caesars Entertainment en tant que société cotée en bourse ne sont pas déroulés comme prévus. Depuis la création de leur capitalisation initiale en février, (CZR), la compagnie a perdu 53 %. Dans le même intervalle de temps, les sociétés de casino rivales, Wynn Resorts, Resorts International, et Las Vegas Sands n'ont perdu que 10%, 25%, et 15%, respectivement. L'action étant en chute libre, une analyse de crédit par Fitch Ratings la semaine dernière a suggéré que la société devra sûrement restructurer sa dette et se séparer de ses actifs comme les World Series of Poker.

Top 3 Online Poker Bonuses


Les WSOP font partie de l'unité « Interactive » de Caesars' qui inclut aussi leur société de jeu social Playtika et leurs opérations de jeu en ligne au Royaume-Uni où les résidents peuvent jouer en argent réel au poker en ligne sur World Series of Poker. Cette unité de la société contient selon toutes vraisemblance la majorité de la valeur de Caesars', car elle devrait réaliser beaucoup de bénéfices si le jeu d'argent en ligne est légalisé aux USA. Caesars pourrait chercher à se séparer des ces actifs pour éviter qu'ils ne soient placés dans le cadre d'une « Chapter 11 bankruptcy ». 

Pourquoi Caesars est-il en échec ?

Pourquoi Caesars s'en sort si mal alors que les autres sociétés de casino de Vegas arrivent à flotter ? Il y a au moins deux raisons à cela.

Premièrement, les trois plus grands rivaux de Caesars' à Las Vegas ont des implantations à Macao. Caesars a réellement manqué le coche sur le boom des casinos en Chine. Les revenus de casino à Macao sont cinq fois supérieurs à ceux de Las Vegas l'an dernier. En ratant la possibilité de capitaliser sur ce marché en expansion, Caesars se retrouve en grade difficulté face à ses rivaux.

Deuxièmement, Caesars a trop de dettes. La principale raison qui explique qu'ils sont endettés tous les trimestres est justement qu'ils doivent rembourser les dettes antérieures. Ils doivent toujours 18,5 milliards de dollars pour s'être agrandi pendant le boom des constructions de Las Vegas. Le paiement des intérêts de cette dette met à lui seul la tête sous l'eau à l'entreprise.

Leur échec ne peut cependant pas s'expliquer par une incompétence de la part de la direction de leurs propriétés de Vegas. Même si les joueurs de poker se plaignent sur l'organisation des WSOP, l'entreprise fait de son mieux avec les cartes dont elle dispose. Elle n'a tout simplement plus le cash pour maintenir correctement leurs hôtels et leurs autres actifs comme les WSOP.

Caesars perd environ un quart de milliard de dollars par trimestre. Bientôt, ils vont devoir se restructurer ou passer en « Chapter 11 bankruptcy », à savoir : la banqueroute pure et simple. Avant de ce faire, l'entreprise a plusieurs raisons de vouloir mettre ses meilleurs actifs dans le canot de sauvetage en espérant qu'ils puissent voguer vers un avenir meilleur.

Qu'est-ce que cela veut dire ?

L'avenir de Caesars Entertainment étant maintenant très menacé, qu'est-ce que cela veut dire pour les WSOP et la communauté du poker en générale ?

Disons d'abord les choses franchement. Une vente et une séparation sont deux choses différentes. Des rumeurs dans le monde du poker entre gens qui détestent la manière dont Caesars gère les WSOP disent que l'entreprise va vendre son actif à ePokerStars ou à un groupe de casinos de Vegas comme Las Vegas Sands. Ce serait une vente pure et simple, ce qui n'a quasiment aucune chance d'arriver.

Ce que Caesars va probablement choisir de sa section « Interactive », c'est de la détacher sous la protection d'une société filiale. Cela n'entraînerait pas le renouvellement total de la direction des WSOP, car les individus qui auraient la tâche de diriger la nouvelle compagnie seraient issus de promotions en interne à partir du personnel actuel de Caesars. 

Toutefois, mises à l'abri dans une nouvelle société qui ne traîne pas un boulet de 18,5 milliards de dettes qui l'empêchent d'opérer comme bon lui semble, les WSOP pourraient profiter d'un afflux de capitaux chaque année, en se concentrant plus sur une expérience de jeu globale réussie. En gros, les WSOP pourraient être organisées avec plus de moyens que ce qu'ont connu les joueurs jusque là. 

Caesars ne souhaite pas vendre les WSOP. Avec la possibilité d'une réglementation du poker en ligne aux U.S.A. de plus en plus imminente, les WSOP sont un outil marketing trop important pour la société, qui s'attirerait beaucoup de trafic sur ses éventuelles salles de poker en ligne (et des joueurs depuis ses salles jusqu'aux WSOP). 

Surveillez la manière dont Caesar va se débarrasser de sa division Interactive en la plaçant dans une nouvelle entreprise. Même si c'est moins glamour qu'une vente des WSOP à PokerStars, cela pourrait mieux fonctionner pour la communauté du poker que ce qu'en pensent certaines personnes. De plus, pourquoi certaines personnes veulent-elles tellement que PokerStars ait un monopole sur tout ? Laissez sa chance à Caesars. Sans le fardeau de la dette, sa division Interactive pourrait bien faire de l'excellent boulot.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up