weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Le jour du jugement pour le poker

THE WEEKLY SHUFFLE, 2012-08-26, par Ozone

Dans ce qui semble être une bataille fin vers la légitimité et la légalisation du poker, un juge de la cour fédérale a pris la semaine dernière une décision classifiant le poker comme jeu de compétences.

Les loyalistes du poker ont accueilli cette décision à bras ouverts, alors que le juge Jack Weinstein jugeait l'appel d'un homme de New sur sa condamnation pour opération d'un commerce de jeu d'argent illégal. Weinstein a donné raison à l'accusé, Lawrence DiCristina, disant que cette opération n'était pas illégale car le poker était un jeu de compétences, pas un jeu de chance, et donc pas un « jeu de hasard ».

Top 3 Online Poker Bonuses


Dans un rapport de 120 pages, Weinstein déclare DiCristina libre en disant : « Ni le texte de l'IGBA ni son historique légal ne démontrent que le Congrès avait conçu le texte pour couvrir tous les délits de jeux d'argent. Ni que la définition de « jeu de hasard » inclut des jeux comme le poker où la compétence est un élément prédominant. La règle de lecture clémence exige une lecture précise de l'IGBA et donc le rejet de la conviction de l'accusation ».

Donc, qu'est-ce que ça veut dire pour le poker exactement ?

Impact sur le Poker

Tout d'abord, il est important de réaliser que même si c'est une bonne nouvelle pour le poker, cela n'a rien changé d'autre que la vie de Lawrence DiCristina. En d'autres termes, cela ne veut pas dire que PokerStars et Party Poker peuvent revenir sur le marché américain. Cela ne veut pas dire qu'il est légal de jouer au poker en ligne maintenant. En fait, cela ne signifie même pas qu'il soit légal d'opérer une salle de poker.

L'entreprise de poker de Lawrence DiCristina est toujours en violation des lois de l'État de New York. Toutefois, il n'a pas été poursuivi par l'État. Il a été condamné par un jury fédéral (oui, le gouvernement fédéral dépense de l'argent pour s'en prendre à un gars qui opère une salle de poker, assez incroyable quand on connaît ce qui peut se passer à côté, non?) en se fiant à une loi de 1955 qui rend illégal l'opération de jeu de hasard non agréé.

La décision du juge Weinstein n'a presque rien changé vis à vis de la légalité du poker aux USA. Elle ne rend pas automatiquement le poker en ligne légal. Elle ne rend même pas les parties de poker en direct légales, car il existe encore des lois contre les parties de poker non agréées à but lucratif dans presque tous les États.

La seule chose que cette décision change directement est de (probablement) mettre un terme aux poursuites du gouvernement fédéral contre les individus qui opèrent des opérations de poker en direct. Mais restons honnêtes, ça ne change rien à rien. Les Fédéraux ne s'en sont de toute manière jamais pris à ces gens-là. Il est tout à fait possible qu'ils s'en soient pris aux parties de poker de DiCristina car il était dans la cible de mire pour d'autres raisons (comme Al Capone a été condamné pour évasion fiscale). Qui sait ?

Moteur de progrès

Là où l'on peut se réjouir de la décision du juge Weinstein est la manière dont elle affecte l'élan de la bataille du poker pour sa légalisation. Lorsqu'on compte aussi la décision de décembre dernier sur la non application du Wire Act au poker, cela fait maintenant quelques bons antécédents juridiques favorables pour le poker.

Donc, qu'est-ce que ces décisions favorables au poker vont-elles changer ?

Le vrai impact de ces décisions est qu'il y a maintenant une substance légale derrière la philosophie que le poker doit être considérée comme à part des autres jeux (blackjack, loto et bingo). Les conservateurs qui ont lutté pour bannir les différentes formes de poker en prétendant qu'il s'agissait d'un jeu de hasard au même titre que le craps n'ont plus aucune arme réelle.

En tant que directeur de la PPA John Pappas a déclaré, « [la décision] démontre que le poker doit être traité distinctement des autres formes de jeux d'argent ».

Les États prennent confiance

En restant réaliste, le résultat le plus positif que le poker tirera de la décision du juge Weinstein est que de plus en plus d'États américains vont envisager soit de légaliser leurs propres formes de poker en ligne (comme le Nevada l'a déjà fait) ou d'adopter le cadre juridique d'autres États.

On peut raisonnablement espérer une avancée graduelle du poker vers sa légalisation grâce à l'approche du état-par-état qui va s'imposer lentement mais sûrement après l'heureuse décision du juge Weinstein. Les États ont maintenant de bonnes raisons de penser qu'ils n'enfreignent en rien l'autorité du gouvernement fédéral en légalisant le poker en ligne.

Par exemple, il est très improbable que le gouverneur du New Jersey Chris Christie oppose son veto au projet de loi pro poker une seconde foi, après les deux décisions fédérales sur le poker qui ont été prises depuis lors.

Nous pourrions bien voir des États qui ont fort à gagner dans une légalisation du poker en ligne (sans mentionner leurs intérêts à augmenter leurs rentrées d'argent grâce aux impôts) comme la Californie, le New Jersey et le Colorado prendre la décision de Weinstein comme un feu vert pour rejoindre le Nevada dans la lancée de la légalisation du poker en ligne.

Conclusion

La décision du juge Weinstein est très positive pour le poker, mais elle ne signifie en rien que le poker en ligne ou en direct est maintenant légal. Il s'agit seulement d'une décision à la plus petite échelle des cours fédérales, et qui fera très probablement en plus l'objet d'un appel.

La décision laisse la porte ouverte à un optimisme prudent sur la fin des jours où le poker était considéré comme un jeu de hasard comme les autres.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up