weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Aperçu de la table finale WSOP 2012 et cotes

THE WEEKLY SHUFFLE, 2012-08-12, par Ozone

Caesars Entertainment a programmé avec sagesse la table finale du Main Event à la fin du mois d'octobre, pour ne pas qu'elle coïncide avec les élections américaines. Cela veut dire que le tournoi ne pourra plus s'appeler le « November nine », car le champion sera connu le 30 octobre. 

Cette table finale sera probablement celle de « Hein ? Qui ? ». Aucun des joueurs n'était connu du monde du poker avant le début du main event de cette année. Le tournoi était pourtant parti pour proposer un scénario intéressant, lorsque les deux dernières femmes en course figuraient dans les 11 aspirants à la table finale. Malheureusement, Gaelle Baumann et Elisabeth Hille ont terminé 10e et 11e, respectivement. Il ne reste plus que les neuf hommes, dont huit Américains et un Hongrois. Ils se disputeront le premier prix de 8,5 millions de $. 

Top 3 Online Poker Bonuses


Dans cet aperçu de la table finale du main event WSOP 2012, nous avons inclus le pourcentage en jetons que possède chaque joueur, ainsi que ces chances de gagner, sa cote, selon PinnacleSports.com. 

Jesse Sylvia - 22.2% - +348

Chip-leader, l'histoire de Jesse Sylvia est celle d'un jeune américain typique qui est devenu pro du poker. Il a gagné un peu d'argent en jouant en ligne et a quitté la fac pour venir s'installer à Vegas et se concentrer sur le poker professionnellement. Maintenant, il a 24 ans et il joue depuis 3 ans, avec seulement 2 900 $ de gains de carrière aux WSOP. Son ami et ancien coloc, Russell Thomas, est lui aussi à la table finale. 

Andras Koroknai - 14.8% - +411

Une décision controversée a permis à Andras Koroknai de rester dans les Main Event 2012. Koroknai avait relancé tapis et jeté ses cartes après avoir cru qu'il avait gagné les blinds. Ce qu'il n'avait pas réalisé c'est que Gaelle Baumann était encore dans la main et qu'elle s'apprêtait à suivre le tapis de Koroknai avec un paire de rois. Le staff a décidé que Koroknai devait versé 60 000 jetons pour couvrir la mini relance de Baumann, mais qu'il n'était pas à tapis. Ensuite, le Hongrois a protégé son petit tapis pour finir par atteindre la bulle de la table finale et accumuler les jetons, devenant un des challengers pour le titre de champion des WSOP 2012. Il est le seul non Américain encore en jeu.

Greg Merson - 14.5% - +367

Greg Merson a passé de bonnes WSOP 2012. Il a gagné un bracelet dans le 10 000 $ Six-Handed pour 1,1 millions de $. Pendant le Main Event, Merson s'est retrouvé avec seulement quelques blinds en poches et encore 150 joueurs à affronter, mais il a donné raison à la philosophie « un jeton et une chaise », qui veut que l'ont peut encore finir à la table finale tant qu'on est encore dans le tournoi. Maintenant, ce joueur de 24 ans est considéré comme l'un des favoris pour la couronne de « World Champion » du poker.

Russell Thomas - 12.5% - +676

Russell Thomas a pris la route inverse pour réussir aux WSOP. Il a commencé à vivre comme un pro du poker basé à Vegas avant de prendre un « vrai job » dans une compagnie d'assurance. Le joueur de 24 ans, très bien rémunéré, va maintenant jouer pour un premier prix de 8,5 millions de $. Il a plaisanté après avoir atteint la table finale en disant qu'il allait devoir former quelqu'un d'autre pour prendre son poste d'actuaire. Ce n'est peut-être pas qu'une blague, Thomas ayant pris des congés jusqu'à la fin du tournoi, et a dit qu'il pourrait bien ne jamais revenir s'il finissait dans les trois premiers. 

Steven Gee - 8.5% - +978

Âgé de 57 ans, ce joueur de poker professionnel est le plus vieux encore en jeu dans le Main Event. Il fait partie de cette catégorie de joueur « naît en Asie, éduquait aux USA, et formait dans les salles de poker de Californie », tel que John Juanda et beaucoup d'autres. Gee a remporté un bracelet won a bracelet dans un tournoi no-limit 1 000 $ en 2012 et devrait participer à mettre un peu d'ambiance dans le jeu de la table finale. 

Michael Esposito - 8.2% - +960

Que serait une table finale des WSOP sans un amateur d'âge moyen ? Michael Esposito est là pour remplir ce rôle. Attendez-vous à voir ce courtier en marchandises de 44 ans tout miser lors de la table finale. Il a déclaré que le premier prix de 8,5 millions de $ ne changerait pas vraiment sa vie, alors ne vous étonnez pas s'il joue sans aucune crainte à propos de l'argent en jeu. Cela peut tourner à son avantage, ou à sa perte.

Robert Salaburu - 7.7% - +1052

Robert Salaburu est un mec qui le dit lui-même : « il tente sa chance », et il a enfin gagné quelque chose. Même s'il se prétend professionnel du poker depuis 7 ans, c'est son tout premier cash dans un tournoi des WSOP. Le Texan de 27 ans a maintenant transformé sa carrière de poker assez mal barrée en celle d'un jeune joueur qui va finir millionnaire.

Jacob Balsiger - 6.6% - +1139

Peut-être la plus belle histoire de cette table finale WSOP : Jacob Balsiger, un étudiant de 21 ans qui a la chance de dépasser Joe Cada pour devenir le plus jeune vainqueur de l'histoire du poker. Il devra certes beaucoup se donner de mal car il entre en jeu en tant qu'avant-dernier en nombre de jetons. Il pourra compter sur l'aide de Mike McDonald qui est le coach envisagé par Balsiger pour préparer la table finale. Il n'a donné aucune indication sur ces intentions de terminer ou non ses études à l'Université d'état d'Arizona. 

Jeremy Ausmus - 5.0% - +1030

Malgré son statut de short-stack, Ausmus n'est pas considéré comme celui qui a le moins de chances de gagner. Ce joueur de 33 ans a en fait beaucoup plus d'expérience que ces rivaux : Ausmus joue professionnellement à Las Vegas depuis 2005 et devrait être le favori des fans présent au Penn and Teller Theater à la fin d'octobre.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up