weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Interview: Jon Aguiar

THE WEEKLY SHUFFLE, 2012-07-22, par Ozone

Ville natale : Boston, MA
Résidence : L.A., Las Vegas, Toronto, Playa del Carmen
Mieux connus pour : Ses prises de positions contre les injustices et le manque d'efficacité du monde du poker. 

Top 3 Online Poker Bonuses


Cette semaine, Jon Aguiar (FatalError) a discuté avec nous de sa carrière de poker et de sa réputation de toujours parler haut et fort par temps de controverse dans le monde du poker. Aguiar a peut-être quelques ennemis dans le monde du poker, mais il a tout le temps pris le bon côté de tous les problèmes auxquels il s'est attaqué.

PokerTips.org : Quand et comment vous êtes-vous retrouvé impliqué dans le poker ?

Aguiar : J'ai appris le poker avec des joueurs de hockey de 21 ans, ancien espoirs, dans mon dortoir lors de ma première année à la fac, nous avons joué des parties « choix du dealer » en centimes, avec un gros facteur chance et d'autres trucs marrants combinés. Je fus le premier à acheter un coffret de jetons pas cher en ligne et ils avaient déjà une table. Nous avons regardé « Rounders » et joué dans les salles de « Carpy » et « lucky » qui puaient l 'équipement de hockey en train de secher et qui étaient décorées avec des coupures de journaux de l'équipe jouant sur la glace qui remontaient à leur époque d'espoir Canadiens. Carpy m'a montré comment recevoir 5 $ grâce à pokeroom.com et après avoir perdu plusieurs fois cette somme, j'ai déposé 20 $ et n'ai jamais eu à le refaire. Ensuite, j'ai obtenu mon diplôme du MIT « game », qui fut ensuite renommé le « river street game » en rapport avec la rue de Cambridge, MA, dans laquelle tout a commencé », puis j'ai rencontré des supers joueurs et nous avons déménagé à Vegas après l'UIGEA. Le reste appartient à l'histoire.

Vous avez la réputation de prendre position sur les controverse dans le monde du poker. Qu'est-ce qui vous amène à prendre la parole si souvent ?

J'ai simplement arrêté de m'en faire, trop de gens font attention à leur réputation au point de ne plus rien dire qui pourrait être perçu comme mauvais ou déplaisant pour les autres, même si c'est généralement dans le meilleur intérêt de tous que ce soit dit et répété. Il y a une attitude de total acceptation des gens envers les arnaques, les vols et les mensonges, comme si c'était ça le poker, alors que non. Je n'ai pas forcément une attitude de leader ou de militant, et ça me coûte probablement plus d'argent en équité à moins qu'un site décide que le mec qui ne fait que se plaindre est en fait un atout (en partant du principe que le site répondra à mes plaintes !). Beaucoup de gens qui portent des blasons de site sur leurs fringues, détiennent ou représentent des médias, ou sont des situations similaires de ne pas se prononcer contre les autres, ne peuvent pas dire ce que je dis, mais pourtant ils aimeraient bien et certains ont pris le temps de me le confier, ce qui m'a donné encore plus confiance dans ma décision de me comporter comme un trublion qui ne mâche pas ses mots.

Passez-vous beaucoup de temps à penser et à travailler vos différentes prises de positions publiques ou est-ce qu'elles vous viennent plutôt rapidement ?

Je pense que mes points de vue sont basés sur des idées très simples à suivre logiquement, donc beaucoup sont justes des « réponses spontanées ». C'est la partie frustrante de beaucoup de conneries qu'on peut voir de nos jours, il est facile de trouver logiquement un chemin de réponse correcte ou optimale sans avoir besoin de faire des essais ou de se tromper, mais les gens aux postes décisionnels n'arrênt pas de se planter.

Vous êtes-vous déjà senti menacé ou ciblé pour avoir dit quelque chose ?

Tout le temps, mais les joueurs de poker sont presque tous des couilles molles au final. Peut-être que quelqu'un va un jour s'en prendre à moi mais c'est en général les gars irrationnels qui se retrouvent enragés lorsque vous leur fermez la gueule en disant « tu te trompes à cause de X, Y et Z », et que leur seule manière de répondre est une menace abstraite de violence ou un discours discriminant envers vous auprès des autres joueurs pour vous diminuer et essayer d'annuler la validité de votre logique en attaquant votre personnalité.

Vous avez récemment commencé un podcast avec un ami et pro du poker J.C. Alvarado intitulé Occupy Poker. Quel est votre objectif avec ce projet ?

Question simple ! Nous voulons donner aux gens un vrai aperçu de la vie des joueurs de poker et leur faire écouter les histoire que JC et moi avons obtenues de nos amis et que les autres podcast ne peuvent pas avoir, car nous connaissons ces gens depuis très longtemps et que nos conversations seront plus organiques et excitantes pour une oreille « étrangère ». 

Si vous étiez soudainement engagé comme responsable des relations publiques d'Annie Duke, quel conseil lui donneriez-vous sur comment gérer la dette concernant l'argent des freerolls promis aux membres de l'Epic Poker League?

Epic ne va bien sûr jamais revenir sur la scène, donc je rassemblerai une équipe de trois esprits mathématiques très respectés dans le monde du poker pour établir l'équité de chaque joueur dans les freerolls de la ligue, et je leur paierais ce montant avec une pénalité de l'ordre de +10 %. Pour les derniers $400k de dette dans l'Event #4, les joueurs qui ont joué dans les main events Epic recevraient soit ?, ?, soit la totalité du crédit, en fonction de combien de tournois ils ont joué et un montant proportionnel des $400k en fonction de leur précédentes participations contre les autres joueurs qualifiés. 

Ce n'est évidemment que théorique, car Annie et Epic ne paieront jamais leurs dettes et Annie, comme ce fut le cas avec UB, croit encore qu'elle n'a absolument rien fait de mal en la matière.

Vous êtes vous déjà trompé sur quelque chose dans le poker ?

Les médias avaient rapporté une grande différence dans le montant de jetons dans la PCA entre les jours 5 et la table finale, ce qui a un instant paru être une énorme erreur de l'équipe de gestion qui a été passé sous silence, mais il s'est avéré que pokerstars n'avait pas mis les jetons des joueurs qui n'avaient pas participé ce qui a provoqué un nombre de jetons en jeu moins élevé que ce que le nombre d'entrants et la montre affichaient. Ce fut donc un plus petit problème que ce que j'en avais dit, car seul le tapis moyen rapporté était incorrect.

Qui sont vos héros du poker ?

Haralabob, Matt Savage, Lee Jones 

Êtes-vous affecté par les gens qui vous critiquent pour ne pas être plus satisfait du status quo ? Quelle est votre stratégie pour gérer les critiques ?

Non ! Les gens n'aiment pas ce qu'ils ne comprennent pas, c'est une des vérités de la vie 

Comment voyez-vous le futur du poker en ligne aux U.S.A., à la fois d'un point de vue personnel et général ? 

J'ai l'impression qu'il est possible de spéculer sur ce sujet si on se prépare pour plusieurs scénarios en termes de gestion de vie, mais le gouvernement U.S. est tellement pourri à l'heure actuelle donc qui sait ce qui va se produire. Personnellement, avoir été forcé de quitter le pays pendant 8 mois par an, s'avère plus être une bénédiction qu'une punition.

Pour finir, pensez-vous rester impliquer dans le monde du poker indéfiniment ou avez-vous d'autres intérêts pour l'avenir ?

Je suis comme un voilier, je vais où le vent me mène.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up