weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Observations sur les WSOP 2012

THE WEEKLY SHUFFLE, 2012-07-08, par Ozone

Voici certaines de mes observations sur les World Series of Poker 2012, constituées des choses que j'ai remarqué depuis une semaine que je suis à Vegas pour jouer quelques tournois :

Les joueurs restent mauvais

Pendant plusieurs années, j'ai été angoissé sur le fait qu'un jour le poker serait un problème « résolu », et que les WSOP s'évaporerait purement et simplement car plus personne n'aurait quelque chose à gagner à les jouer. Cette angoisse restera probablement de l'ordre du fantasme. En 2012, il reste suffisamment de mauvais joueurs capables d'aligner des sommes à quatre ou cinq chiffres, dans l'espoir de décrocher la fortune et la gloire.

Top 3 Online Poker Bonuses


Appelez ça le « phénomène du joueur de loisir ». Il y aura toujours des gens qui ne prendront pas le temps de réfléchir à la stratégie du poker mais qui voudront quand même risquer plusieurs milliers de dollars pour une chance de devenir célèbre. Comme il y aura toujours des gens prêts à jouer en bourse depuis leur domicile dans un coin totalement paumé, même s'ils auront toujours plusieurs trains de retard sur les joueurs de Wall Street.

Des Pros (Trop ?) aventureux sur le Main Event

Plusieurs pros du poker avec une trésorerie bien remplie ont investi beaucoup d'argent pour acheter l'action d'autres joueurs dans le Main Event. Je suis personnellement soutenu par un joueur de cash game à hautes mises très connu, qui ne m'a jamais rencontré et qui ne me connait pas. Son argent est investi dans ma participation par le biais d'une tierce partie à qui il a confié des fonds pour financer les rêves de Main Event de bons joueurs dont la trésorerie ne leur permettent pas de s'inscrire directement par eux-mêmes.

Cette foi en la valeur d'un joueur solide dans le Main Event WSOP ressemble à une bulle.

D'abord, les joueurs dans le Main Event ne sont pas si mauvais que cela. Je dirais qu'environ seulement 10 % du tableau est vraiment « mauvais » en tournoi no limit hold'em. Ensuite, 50 à 60 % des joueurs sont assez compétents, mais pas vraiment menaçants ou aptes à appliquer une pression dans des situations marginales. Le reste des joueurs du tableau va de bon à excellent. En général, il semble que l'on surestime trop la faiblesse de la compétition du Main Event.

Ensuite il faut prendre en compte les impôts. Le tournoi est, en restant réaliste, un 6 500 $ + 3 500 $ après que Caesars et le gouvernement U.S. aient pris leur part du gâteau. Puis-je encore espérer être + EV contre un bon joueur ? Sans aucun doute. Mais le degré de + EV semble être surévalué par une grande partie de l'économie du poker. Il est ridicule de penser que des joueurs ont un ROI de 500 % ou plus dans ce tournoi. C'est un tournoi de poker. Il y a une grande partie de chance impliquée et les joueurs ne sont pas si mauvais, particulièrement une fois rendu dans les derniers niveaux.

Le mirage des tableaux d'entrants

Les organisateurs des WSOP peuvent prendre à témoin les tailles de tableaux d'entrants, bien fournis, pour argumenter que le poker grandit encore en popularité. Et c'est partiellement vrai. Entre une économie en chute libre et l'argent bloqué sur Full Tilt, le poker s'en sort pas mal de son côté.

Mais l'un des aspects souvent oubliés dans la taille des tableaux d'entrants aux WSOP, c'est l'impact que peut avoir l'inflation. Le buy-in du Main Event lors de la victoire de Chris Moneymaker reviendrait à 12 200 $ en dollars d'aujourd'hui. Donc le prix relatif des WSOP a diminué avec le temps, car il n'est pas sujet à l'inflation. Cet effet contribue à augmenter le nombre de participants aux WSOP d'année en année. Mais une statistique plus parlante serait la taille totale des prize pools aux WSOP, ajustée à l'inflation au fil du temps. Le résultat montrerait que les WSOP ne se sont pas si développées que Caesars Entertainment aimerait nous le faire croire.

Plus de technologie

Enfin, nous avons droit au Wi-Fi gratuit aux WSOP. La connexion n'est pas super à certains endroits de la pièce, mais c'était une amélioration due depuis longtemps. Heureusement, Caesars va continuer dans son développement technologique à l'avenir. Une idée du pro du poker Shane Schleger est d'instaurer des cartes prépayées d'inscription avec des kiosques pour s'enregistrer dans les tournois, afin d'éviter les longues files d'attente.

Des joueurs incroyablement hostiles à Caesars

Ces WSOP semblent avoir généré beaucoup plus de plaintes de joueurs que dans les années passées. Si cela s'avère exact, deux explications sont possibles : les joueurs sont plus propices à se plaindre et/ou il y a plus de sujets pour se plaindre.

Quelle que soit la raison, il y a un mécontentement palpable envers Caesars Entertainment pour leur travail sur ces WSOP. Ils feraient bien de leur côté de travailler dur pendant l'entre saison afin d'améliorer considérablement les prochaines Series. Ils commencent à flirter avec un point critique où même des joueurs très connus en viennent à tourner le dos aux WSOP.

Le fait est que Caesars possède un monopole, celui d'autoriser les joueurs à accéder dans les plus prestigieux accomplissements du poker (remporter un bracelet en or), et ce dernier leur a permis d'organiser un mauvais commerce où les joueurs sont traités presque comme des pions que l'on peut sacrifier. Il est très malheureux pour les joueurs de poker que Caesars n'ait pas encore vu se lever un challenger pour remettre en cause ce monopole.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up