weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Pour l'anniversaire du Black Friday, le poker a besoin d'un héros

THE WEEKLY SHUFFLE, 2012-04-15, par Ozone

Cela fait donc un an jour pour jour que le monde du poker s'est ramassé un grand high kick retourné brossé à la Chuk Norris dans les dents, asséné de pied de maître par le désormais célèbre U.S. Department of Justice (DOJ), à savoir le ministère de la Justice des USA, qui a fermé en rafale les trois salles de poker les plus importantes du net offrant leurs services aux citoyens de l'oncle Sam. Onze homme furent inculpés d'organiser des opérations de jeu d'argent illégales, et de traitements de transactions de jeu d'argent illégales. Deux des sites sont à ce jour fermés, Full Tilt Poker et Absolute Poker/UB, et n'ont toujours pas remboursé leurs clients. Le troisième, PokerStars, semble être passé entre les mailles du filet et n'avoir gardé aucune séquelle du cataclysme.

Top 3 Online Poker Bonuses


Le Black Friday a projeté le monde du poker dans le mur. Un an plus tard, nous regardons encore le mur pour voir comment on peut s'en sortir. Malheureusement, il n'y a pas grand-chose à faire. Nous savons maintenant qui avait la main la plus forte, et qui était en plein bluff. Le poker a besoin d'individus respectables qui pourraient redorer son blason et l'aider à surmonter ce mur.

Howard Lederer, autrefois considéré comme l'homme le plus important du poker, est maintenant vu comme un connard incompétent, au mieux. Beaucoup de ces camarades de chez Full Tilt, tels que Phil Ivey et Phil Gordon, même s'ils ne se sont pas attirés autant les foudres du monde du poker, seront désormais associés à tout jamais avec la baffe que fut le fiasco Full Tilt, qui continue encore aujourd'hui et qui ne semble pas prêt de s'arrêter (vont-ils vendre ou non à notre couillu Mr Tapie ?!)

Joe Sebok, un temps la nouvelle star du poker avec sa propre émission de poker à la TV et son plus d'un million de suiveurs sur son compte Twitter, a maintenant fuit la queue entre les pattes pour éviter une bonne paire de gifles bien méritée pour avoir fait croire au monde du poker qu'UB était digne de confiance, malgré toutes les preuves du contraire. Il a bénéficié du désastre Full Tilt, un fail tellement épique que beaucoup ont oublié que l'autre compagnie, celle que Sebok représentait avec enthousiasme et intérêts, a fini dans le même trou.

Au cas où sa décennie de sponsor avec UB ne suffisait pas pour éliminer entièrement sa soi disant bonne volonté dans le poker, Annie Duke a lancé une ligue de poker qui a implosé et qui laisse maintenant ses membres sceptiques sur le fait qu'ils recevront bien un jour la somme à sept chiffres que leur doit la marque. Si son but était d'encaisser en son nom une partie des foudres que s'attirent son frère, et bien c'est là le seul succès potentiel de l'Epic Poker League

Doyle Brunson, qui est resté cohérent, de manière assez surprenante, dans les quelques déclarations publiques qu'il a faites sur le Black Friday, même lorsqu'il prenait la défense de Howard Lederer, est maintenant trop dépassé. Il représente l'histoire du poker, pas son avenir.

En bref, il n'y a pas vraiment d'individus dans le monde du poker que l'on pourrait prendre pour modèle. Tous les pros célèbres ont été, à ce jour, associés à un scandale, dévoilés comme étant des gros joueurs dégénérés, ou sont lentement mais surement sortis de la mémoire collective du poker à force de plusieurs années sans vrais résultats.

Le « visage du poker » actuel c'est, vous pourriez me dire, Daniel Negreanu. Mais Negreanu a un rôle limité, celui de l'ambassadeur du poker. Sa philosophie sans langue de bois, même si elle reste très divertissante, est contre productive et immature. Au lieu de présenter plusieurs idées ou solutions, Negreanu s'embarque dans la diatribe émotionnelle, ce qui fait qu'on l'aime bien, mais aussi qu'il ne peut non plus prétendre au plus grand niveau de respectabilité. Parfois, il n'est que le KidPoker.

Le poker a besoin d'individus dont les fait d'armes dans le jeu sont importants, qui sont du bon côté de la barrière, qui prennent l'éthique au sérieux et qui se prononcent dans le meilleur intérêt du jeu au sens large. Des individus aimables, avec une expérience prouvée de joueurs tenaces, qui prennent le temps d'exprimer leurs idées sur comment améliorer l'expérience de poker pour tous, ces gens là peuvent prétendre à la place de nouveaux héros du poker. Il existe en ce moment deux individus de ce type qui sortent du lot.

Le pro à hautes mises d'Atlantic City, Matt Glantz, a pris les devants et a exprimé son avis éclairé dans son blog de poker. Il y a deux mois, il a partagé certaines des rumeurs provenant de Full Tilt pour aider à comprendre une situation autrement incompréhensible pour le monde du poker, concernant le devenir des efforts de Full Tilt pour rembourser les joueurs du monde entier. Glantz a dit aux joueurs ayant de l'argent bloqué sur Full Tilt :, « Je vous recommande de faire le deuil de votre argent. »
Un autre joueur qui brille par sa clairvoyance est Phil Galfond qui est à mettre sur la courte liste des meilleurs joueurs de l'histoire du poker en ligne à haute mise. Depuis sa relocalisation à Vancouver en juillet dernier pour pouvoir continuer sa carrière de joueur en ligne, Galfond a gagné environs un million de dollars, selon HighStakesDB.com. Sur ce même site, seuls Ivey et Patrik Antonius sont listés come plus gros vainqueurs de l'histoire du poker en ligne.

Entre deux sessions de domination des parties à haute mise, Galfond a pondu quelques très bonnes idées sur comment changer positivement le monde du poker. Il est exactement ce que dont le poker a besoin en ce moment : un personnage respecté avec des idées innovantes sur comment transformer le jeu en une expérience amusante, éthique et durable. Il est l'exemple parfait pour les jeunes joueurs qui ont parfois besoin de se rappelle que le poker n'est pas qu'une grande course au fric. Qu'un joueur avec autant d'argent et de compétences que Galfond prennent le temps d'éduquer les autres en montrant ses propres cartes face cachées au monde par le biais de BlueFire Poker et dispense des conseils sur des sujets tels que gérer l'endettement et les prêts laisse planer l'espoir qu'il existe encore dans le monde de poker des gens vers qui se tourner.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up