weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Evaluations des salles de poker en ligne, post Black Friday

THE WEEKLY SHUFFLE, 2012-02-26, par Ozone

Dans seulement quelques semaines, nous en serons déjà à fêter l'anniversaire de ce jour haï de l'histoire du poker. Le 15 avril dernier, un jour que l'on nomme maintenant le Black Friday au sein de la communauté du poker, le Ministère de la justice US a visé les trois plus grandes salles de poker en ligne acceptant les joueurs Américains. S'en suivi un impact dramatique et instantané sur le monde du poker.

Top 3 Online Poker Bonuses


Depuis ce jour, nous avons assisté à la complète débâcle de Full Tilt Poker, qui était auparavant la seconde plus grande salle de poker en ligne. Le réseau Cereus, abritant UB et Absolute Poker, s'est aussi totalement écoulé ce jour là. Le seul des trois sites visés qui est toujours présent et fonctionne encore, est PokerStars. Ils ont perdu 14% de leur trafic par rapport au même moment l'an dernier selon PokerScout.

Donc, avec le vide créé par la chute de Full Tilt et du réseau Cereus, quels sont les sites qui se sont imposés pour occuper cette part de marché libre du poker en ligne ? Et quels sont ceux qui ont raté l'occasion de toute leur existence ? Cette semaine, nous allons évaluer quelques unes des salles de poker restantes sur comment elles sont réussies, ou non, à capitaliser sur le monde du poker post Black Friday.

888 Poker (A)

La base de joueurs de 888 a augmenté de 77% en un an. Cette impressionnante augmentation fait de ce site le grand vainqueur dans le monde post Black Friday. 888 a réussi cet exploit en grande 8$ gratuits à leurs joueurs, sans dépôt nécessaire, simplement en vous inscrivant sur leur site. Cette stratégie « d'argent gratuit » est parfaite pour établir un commerce. En donnant aux joueurs une chance d'essayer vos produits en argent réel gratuitement, ils sont plus susceptibles de vous utiliser le jour où ils décident de faire un dépôt et de jouer en ligne au poker.

Une autre raison notable du succès de 888 Poker est le travail mis dans l'amélioration de leur logiciel. Ce dernier a grandement été amélioré au fil des années, et c'est aujourd'hui l'une des meilleures plates-formes du marché. Leurs parties PokerCam sont uniques dans l'industrie, et donnent aux joueurs la chance de voir leurs opposants en temps réel pendant le jeu. De plus, 888 Poker a mis en place une stratégie agressive concernant le service clients. Leur approche de pro activement entrer en contact avec les joueurs a eu un impact positif sur la conservation des clients et a sûrement encourager les dépôts.

Party Poker (C-)

Il est difficile de ne pas être déçu par la performance de Party Poker à la suite du Black Friday. Autrefois la première salle de poker en ligne avant d'avoir à sortir du marché U.S. en 2006n le Black Friday était le jour que Party Poker devait avoir attendu avec espoir. En un seul jour, leurs deux plus grands adversaires étaient à genoux. Ils étaient en position de reprendre leur position de leader dans le poker en ligne. Malheureusement, leur base de joueurs n'a grandi que de 20% par rapport à la même date l'an dernier. L'action BWIN.PARTY a bondi de 30% sur le London Stock Exchange le jour suivant les mises en examen du Black Friday. Mais en moins de quatre mois, l'action s'est en fait retrouvée 28% sous sa valeur pré-Black Friday. Aujourd'hui, l'action se trouve juste en dessous du niveau où elle se trouvait à la clôture du premier de marché après le Black Friday. Comparez la à l'action de 888 Holdings qui a grimpé de 39% après sa montée initiale post-Black Friday.

Party Poker aurait pu être plus agressif pour s'approprier les joueurs après le Black Friday. Ils ont organisé une promotion de "tournoi sans commission" qui était très bien, mais elle n'a eu que peu d'effet sur la taille de leurs offres de tournoi multi table réguliers. Ils ont aussi été critiqués de mal traiter les affiliés de poker (des publicitaires en ligne), se bloquant une grande source d'approvisionnement de joueurs. On se demande si Party Poker ne devrait pas dépenser moins d'argent à cibler ses alliés, et plus pour améliorer son logiciel de poker tout à fait banal.

iPoker (Titan Poker) (C-)

Le réseau iPoker, hébergeant des sites tels que Titan Poker et Poker770, a expérimenté un boost de seulement 13% dans son volume de joueur par rapport à l'an dernier. En une année, alors qu'ils étaient le plus gros réseau de l'industrie, ils auraient pu s'approprier une grande partie de la part de marché libre, mais ils sont restés presque inchangés ! Et on aura du mal à se souvenir d'une promotion attirante ou d'une stratégie marketing utilisées par l'un des sites majeurs du réseau iPoker depuis le Black Friday. Des sites comme Titan Poker sont à féliciter pour avoir augmenté la taille de leurs bonus de premier dépôt, jusqu'au très impressionnant 200% jusqu'à 2 000 $, mais hormis cela, rien n'indique que les dirigeants de iPoker ont été mis au courant du Black Friday. Ils disposent d'un grand réseau de poker en ligne, et c'est une hote qu'ils aient jusqu'à aujourd'hui échoué à capitaliser sur les opportunités qu'offraient le Black Friday en pensant une quelconque stratégie pour devenir la plus grande salle de poker en ligne.

OnGame (Betfair Poker) (F)

Le réseau OnGame a, étrangement, perdu 21% de son trafic en un an. Si on n'était pas informé, on pourrait croire qu'ils étaient eux aussi visés par le Black Friday juste en regardant à leurs résultats. C'est un autre échec de la performance post Black Friday à mettre sur le dos de BWIN.PARTY, car ils possèdent le réseau OnGame. Il serait plus sage de fusionner les deux réseaux et de faire une tentative concertée pour dépasser PokerStars. Evidemment, un telle fusion pose des problèmes, comme le besoin de s'assurer que les salles sortant du réseau OnGame ne vont pas offrir du rakeback sur le nouveau réseau, mais s'ils pouvaient réussir leur coup d'une manière ou d'une autre, cela affirmerait grandement leur position de numéro deux du poker en ligne et leur permettrait d'envisager de dépasser PokerStars dans l'année suivante.

PKR (F)

Malheureusement, la salle de poker en ligne avec graphismes en 3-D, PKR, fait partie des dernières de la classe dans les efforts post-Black Friday. Leur base de joueurs a chuté de 25%. Une petit site comme celui-ci est précisément le genre de site qui aurait pu facilement doublé son trafic après la chute de Full Tilt, en proposant simplement une bonne promotion impossible à refuser pour les joueurs. Mais rien de tel n'a été fait par PKR, et ils ont chuté au lieu de monter.

Merge Network (B)

Un article sur la performance des salles de poker en ligne post-Black Friday n'aurait pas été complet sans mentionner le réseau Merge, qui a augmenté sa base de joueurs de 85%, pour devenir la salle de poker en ligne numéro 1 sur le marché U.S. Mais en les mentionnant, nous vous recommandons quand même de les éviter comme la peste. Ce site n'est rien de plus qu'une entreprise criminelle sans vergogne, refaisant exactement ce qu'y a propulsé Full Tilt et Cereus Network par le fond. De plus, les complications sur le traitement des paiements font que les joueurs doivent attendre des semaines avant de recevoir un retrait. Donc même si Merge est techniquement le vainqueur sur la prise de part de marché U.S. post-Black Friday, nous vous recommandons fortement de ne pas y placer votre argent. Si vous vivez aux U.S.A., aucune salle de poker en ligne n'est digne de votre confiance pour l'instant.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up