weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Stéréotypes sur les joueurs de poker en fonction de leur nationalité

THE WEEKLY SHUFFLE, 2011-11-27, par Ozone

Dans notre quête de prendre tous les avantages possible à la table, la généralisation sur vos opposants, en fonction de leur nationalité, peut parfois être utile. Gardez bien en tête que ces « lectures nationales » des joueurs sont très généralisées. En d'autres termes, ce n'est pas parce que les Brésiliens tendent à être dingues qu'il n'est pas possible que le seul Brésilien assis à votre table ne soit pas un super serré passif.

Top 3 Online Poker Bonuses


J'aime utiliser les stéréotypes que j'ai sur les tendances des joueurs de certains pays, pour m'aider à prendre des décisions dans les situations serrées. Quand tout a échoué, et je ne sais pas si je dois suivre ou coucher, parfois je laisse le pays de provenance du joueur déterminer ce que je dois faire.

Voici donc les impressions que j'ai sur les joueurs de différentes nationalités. Ce n'est d'aucune manière une vérité absolue, mais juste une image que je me suis faite après plusieurs milliers de tournois en ligne sur les dernières années. Tous les pays non cités ne sont pas assez représentés pour avoir une idée, ou alors dans le cas de la France et de l'Italie, c'est parce que leurs parties sont séparées du reste du monde.

Canada/RU/Allemagne

A chaque fois que je vois un joueur de ces régions, j'aurais tendance à leur accorder du crédit. Maintenant que les Américains ne jouent plus au poker, je dirais que les Canadiens, les allemands et les habitants du Royaume-Uni sont en général les meilleurs joueurs. Dans le cas du Canada, beaucoup de joueurs Américains s'y sont délocalisés, augmentant encore plus le nombre de requins dans ce qui était déjà une nation de requins.

Espagne/Portugal

Je les mets ensemble car j'ai à peu près la même impression sur eux. Je trouve ces joueurs assez mauvais, mais pas non plus totalement nuls. Les joueurs de certains pays semblent mauvais, mais de manière agressive. Les Espagnols et les Portugais semblent un peu moins prédisposé à une hyper agressivité et tendent à perdre plus en n'étant pas capable de quitter une main alors qu'il est évident qu'ils devraient le faire.

Ukraine/Russie

Je me sens tout exciter quand je vois un joueur Russe ou Ukrainien à ma table avec un beau tapis de jetons. Ces joueurs tendent à être très agressifs et adorent relancer autant de pots que possible. Je les trouve très exploitable en général, car leur agressivité est souvent beaucoup trop élevée pour leur niveau. Il y a certainement des très bons joueurs Russes, mais heureusement, ils sont peu nombreux comparés à leurs camarades totalement nuls.

Brésil

Il n'y a rien de mieux que de se retrouver à une table remplie de Brésiliens. Je pense que ces joueurs essaient de représenter un certain machisme ou quelque chose du genre. Ils n'arrêtent jamais d'être agressifs, jusqu'à la stupidité bornée. Je suis bien plus enclin à suivre une sur relance à tapis d'un Brésilien que de n'importe qui d'autre, car les Brésiliens me semblent avoir une obsession pour revoler les pots avec une énorme variété de mains. Il faut leur reconnaitre une volonté certaine de jouer, mais dans l'absolu, ce n'est pas pour leur bien.

Scandinavie

J'ai généralement beaucoup de respect pour les joueurs de Suède, Norvège, Finlande ou du Danemark. Il y a beaucoup de joueurs très solides dans cette partie du monde. Je tend à penser qu'ils jouent très intelligemment et sont plus durs à exploiter que l'adversaire moyen.

Europe centrale ou de l'est

Je n'ai pas vraiment peur des joueurs Polonais, Tchèques, Hongrois ou Grecs. Je les considère en général comme des joueurs perdants ne représentant pas vraiment un danger. Je pense que beaucoup de joueurs de poker en ligne de cette région viennent tout juste d'arriver sur la scène du poker, donc inexpérimentés, donc vous n'avez en général pas à faire à des foudres de guerre.

Mexique/Thaïlande

Même s'ils se trouvent à des points totalement opposés du globe, je regroupe quand même les Mexicains et les Thaïlandais ensemble car je pense qu'il n'y a en fait que très peu de joueurs natifs de ces pays. Quand je vois un joueur du Mexique ou de Thaïlande, je pars du principe que c'est un pro expérimenté qui est parti se délocaliser dans ces régions au climat tropical (entre autres bénéfices). Au Mexique, plusieurs centaines d'Américains, dont moi-même, sont venus s'installer récemment après que les USA aient interdit le poker en ligne. La Thaïlande attire beaucoup de joueurs d'Europe et d'Australie, qui veulent vivre la belle vie en mangeant pour $0,75 et ne profitant des massages à $10 de l'heure.

Australie/Nouvelle Zélande

Il y a pas mal de joueurs très bons venant de ces régions, mais en général, je ne dirais pas que je les considère au même niveau que les joueurs du Canada, d'Allemagne ou du RU. Il semble y avoir un plus grand pourcentage de fish dans cette région là.

Chine/Inde

Même si ces régions représentent plus d'un tiers de la planète, il est assez rare de voir un joueur Chinois ou Indien à votre table de poker en ligne. Cependant, lorsque c'est le cas, préparez votre portemonnaie pour récupérer le pognon, car c'est presque à tous les coups un des pires joueurs que vous aurez croisé. J'ai clairement vu des coups joués de façon horrible, tellement horrible que ça en devenait surprenant, de la part de joueurs Chinois et Indiens. Par exemple, un joueur Indien à ma table, il y a pas longtemps, refusait tout simplement de jeter sa main preflop. Qu'importe le nombre de mises que je faisais, il suivait toujours pour voir le flop. Les joueurs de ces pays sont magnifiques, mais rares, comme les étoiles filantes. Il faut juste espérer de pouvoir capitaliser le plus possible avant qu'ils ne s'échappent avec les poches vides, ce qui arrive toujours trop rapidement.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up