weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Récit de voyage : WPT Los Angeles

THE WEEKLY SHUFFLE, 2011-09-04, par Ozone

Le World Poker Tour en est à sa 10ème représentation. Je joue au poker depuis 8 ans, et jusqu'à la semaine dernière, je rêvais de participer dans un tournoi du World Poker Tour.

Et c'est devenu une réalité lorsque j'ai été capable de passer le bon accord avec des backers à la suite de ma 133ème place dans le Main Event WSOP cette année, pour voyager et jouer dans quelques uns des tournois majeurs. Premier arrêt : Los Angeles pour le $3 500+$200 Legends of Poker au Bicycle Casino.

Top 3 Online Poker Bonuses


Je suis arrivé à LA pour la première fois de ma vie le soir avant le Jour 1A du tournoi. Ce tournoi particulier a quelque chose d'intéressant : si vous jouez, et perdez, lors du Jour 1A, vous pouvez entrer à nouveau lors du Jour 1B suivant. Comme payer deux fois pour entrer dans le tournoi deux fois n'est clairement pas une option j'ai décidé de jouer le Jour 1B et d'utiliser ma première journée sur place pour visiter un peu Los Angeles.

Dans une ville de cette taille, il est impossible d'essayer de tout voir en un jour, donc je ne me suis même pas embêté à essayer et j'ai opté pour une journée sur la promenade de Venice Beach. Si vous n'y avez jamais mis les pieds, la meilleure façon de vous décrire les lieux est de penser à une fête foraine en bord de mer, mais sans manège. Il y a beaucoup de spectacles de rue, de vendeurs et de bars. Cela en fait un lieu assez intéressant à voir. J'ai passé l'après midi à profiter du temps magnifique, de quelques verres et de certains spectacles de rue vraiment intéressants. Au final, c'était une très bonne expérience sur la West Coast.

En entrant dans le centre de tournois du Bicycle Casino le jour suivant, la première chose que j'ai vue c'était Mike Sexton, Vince Van Patten, et les WPT « Royal Flush Girls » posant pour une session photo. « Ok, je suis au bon endroit » ai-je pensé.

Avec un tapis de 30 000 jetons pour démarrer, l'action n'était pas pressée. J'ai passé la majeure partie de la première journée à rester dans mon jeu et à ne pas chercher les situations compliquées. La table était significativement plus facile que ce à quoi je m'attendais. J'ai du survivre à un allin, ce que je voulais éviter, et l'est fait en tant que favori à 62%. J'ai terminé le jour 1 avec 45 000 jetons.

J'ai parlé avec un ami qui a été interviewé la semaine dernière pour le Weekly Shuffle, Jon Friedberg, qui a rapporté que sa table départ était aussi incroyablement facile. C'est toujours un bon signe de réaliser qu'un tournoi majeur en live est plus facile que ce que vous imaginiez. Il y a une certaine forme de réconfort à trouver dans les moments passés dans le monde du poker où les jeux s'avèrent plus faciles que ce que vous pensiez qu'ils seraient.

Le tirage au sort de la table est incroyablement important pour votre équité dans n'importe quel tournoi. Parfois, vous avez de la chance, parfois non (ma table du Jour 2 dans le Main WSOP de cette année était plus difficile que ma table du Jour 5).

Le Jour 2 a commencé horriblement, mais pas à cause du poker. J'ai quitté l'appart de mon ami shaniac à Santa Monica pour me rendre compte que ma voiture de location n'était plus là où je l'avais laissée. Paniqué, j'ai appelé Shane, qui était chez sa copine, pour lui demander ce qu'il pensait de ma situation et ce qu'il fallait mieux faire. J'ai aussi appelé mon backer. Le consensus semblait être de donner la priorité au tournoi (et j'étais tout à fait d'accord) et de gérer l'histoire de la voiture comme je pouvais, d'abord en appelant la police de Santa Monica pour déterminer si elle n'avait pas été emmené par la fourrière.

Shane s'est arrangé pour que son ami, Owen Crowe, qui était toujours dans le tournoi, vienne me chercher pour m'emmener au Bike. Pendant le trajet, j'ai appelé la police de Santa Monica pour leur demander s'il avait remorqué ma voiture. Et j'étais bien soulagé de savoir que oui. A ce moment la, je me suis dit qu'il valait mieux que la voiture soit à la fourrière plutôt que volée. Mais je ne suis plus tout à fait sur maintenant après avoir payé $468 d'amendes et de frais pour récupérer la voiture.

Ma table du Jour 2 s'est avérée un peu plus compliquée. En premier sur ma droite, Allen Kessler. Surnommé 'Chainsaw' (la tronçonneuse), Allen a la réputation d'être très serré et très radin dans le monde du poker. Même s'il ressemble à un mec radin, pour ce qui est des coupons de casino, Allen est actuellement un vraiment bon joueur de tournoi. Il y a bien d'autres configurations plus favorables que de se retrouver avec lui à la table.

Le plus gros problème était le premier joueur sur ma gauche, Matt Affleck. Matt est le mec qui est allé super loin dans les Main Event 2009 et 2010 WSOP, arrivant presque au November Nine à chaque fois. Il y a très peu de gens dans le monde qui ont un ROI attendu plus important que Matt dans ce genre d'épreuve.

A la table, responsable de l'animation ambiante, un gars surnommé Kessler 'Chainsaw', Gavin Smith. Je n'avais jamais joué avec Gavin avant. De ce que j'ai observé, la personnalité folle et amusante qu'il a la réputation d'avoir ne possède pas de bouton « off ».

Au niveau 600/1200 avec 200 d'ante, Kessler a relancé à 3 000 under the gun. En suivant, j'ai relancé à 7 600 avec As-Roi dépareillé. Faire un 3 bet sur Allen Kessler depuis UTG+1, ça n'a donc surpris personne quand tout le monde s'est couché rapidement.

L'action revenue sur Kessler, il a suivi. On a vu un flop As-Six-Quatre, qui est évidemment ce que je pouvais obtenir de mieux ou presque. Kessler a check, j'ai misé 9 100, et il n'a pas attendu longtemps avant de relancer à 20 000. Je n'ai eu aucune autre idée que de relancer à tapis pour 35 000. Sans surprise, il a suivi rapidement. Avant que nos cartes soient révélées, j'ai pensé que j'aurais pu parier à 2 contre 1 qu'on allait partager le pot avec As Roi tous les deux. En fait, ça aurait été chanceux. Kessler avait deux As et m'a envoyé chez les spectateurs en un éclair.

Je me suis promené hors du Casino, me sentant un peu K.O. pendant quelques minutes après cette main. C'est assez malchanceux de se taper la moitié du pays en avion pour jouer un tournoi de poker majeur, seulement pour être renvoyé chez soi sur une main où vous aviez 0% de chance de vous en sortir sur un flop que vous pensiez bon pour vous, mais "that's poker".

Avant de rentrer à Austin, Texas, j'ai passé deux jours de plus à Los Angeles. Je dois dire que j'aime bien la ville, ou plus particulièrement la vibe « west coast ». Tout le monde semble avoir une attitude décontracté, sans soucis, qui est impressionnante en considérant le fait que la ville entretient la plus grande industrie de divertissement de l'histoire de l'humanité.

L.A. n'est pas bon marché et le trafic automobile semble assez horrible, mais ces deux problèmes mis à part, je crois que j'adorerais vivre ici.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up