weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Aperçu et cotes du November Nine 2011

THE WEEKLY SHUFFLE, 2011-07-24, par Ozone

Pour la 4ème année consécutive, la table finale du Main Event WSOP sera jouée en Novembre. Cela donne environ quatre mois aux chanceux du « November Nine » pour se préparer pour le plus grand jour de poker de leur vie. Cela nous donne aussi à nous, fans, parieurs et érudits, une chance d'analyser la table finale.

Dans cet aperçu, nous avons inclus le pourcentage de jetons de chaque joueur par rapport au nombre de jetons en jeu, ainsi que leur cote de gagner selon PinnacleSports.com. Nous avons partagé notre avis sur les cotes des joueurs, mais gardez en tête que la meilleure façon de jouer est peut être de ne pas jouer du tout.

Top 3 Online Poker Bonuses


Quelques petites choses qu'il faut prendre en compte à propos de cette table finale :

• Sept pays différents sont représentés, ce qui est le record pour la table finale du Main Event WSOP.
• Les jetons sont assez bien repartis. Le chipleader n'a pas une avance importante (Duhamel avait 30% des jetons au départ de la table finale de l'an dernier) et le short stack n'est absolument pas foutu avec environ 25 big blinds.
• Tous les joueurs ont dans la vingtaine, sauf Staszko (35) et Bounahra (49).
• Les deux dernières tables finales accueillaient un joueur de marque (Michael Mizrachi l'an dernier, et Phil Ivey l'année d'avant). Cela avait donné plus de valeurs aux autres joueurs de la table. Cette année, à part peut-être Ben Lamb, il n'y a aucun joueur qui pourrait s'attirer une part disproportionnée de l'action des paris.

Martin Staszko - 19.5% - +414

Le chipleader de 35 ans n'a besoin que d'une 6ème place ou mieux pour devenir le plus grand vainqueur en tournoi de poker de la République Tchèque. Avec environ 20% jetons en jeu, il est bien placé pour y arriver. La ligne sur Staszko est presque exactement égale au nombre de jetons qu'il a (+414 se traduit par 19.45% de chance). Il y a beaucoup de joueurs de poker doués à cette table finale, donc Staszko est probablement un pari médiocre, au mieux..

Eoghan O'Dea - 16.5% - +483

Ce très expérimenté Irlandais de 26 ans est le fils du joueur de poker Donnacha O'Dea. Beaucoup de gens le considèrent comme le favori pour gagner. Malheureusement, la ligne +483 n'est pas un super bon prix pour Eoghan (prononcé un peu comme "Owen"). Vous avez besoin d'au moins 5:1 avant de pouvoir commencer à ce pari.

Matt Giannetti - 12% - +621

Giannetti, l'un des trois Américains dans la vingtaine à la table finale, a été le short-stack pendant la bulle de la table finale et s'est positionné efficacement pour remporter le tournoi. Bien qu'il ait beaucoup d'expérience en tournoi live, on ne peut pas réellement justifier un pari sur lui avec une cote à +621. Il faudrait au moins 7:1 avant que Giannetti ne commence à être un bon pari.

Phil Collins - 11.6% - +679

On peut argumenter que personne n'a plus d'expérience à la table finale que 'USCphildo'. Attendez-vous à ce que Collins soit le favori des fans pour Novembre. Il est aussi le favori des parieurs, apparemment, car +679 n'est pas un super bon pari. Mais si vous pouvez obtenir quelque chose comme +750 ou mieux sur Collins, foncez ! Il sera aussi calme et confiant que n'importe qui à la table finale.

Ben Lamb - 10.1% - +620

Personne dans le monde du poker n'a eu autant de chance au WSOP cette année que 'benba'. Les WSOP de Lamb ont été incroyables : il a remporté le $10,000 PLO event, terminé 2ème dane le $3,000 PLO event, et atteint la table finale du $50,000 Player's Championship (finissant 8ème). Et, après tout, pourquoi ne pas finir sur la table finale du Main Event, juste pour en rajouter un peu ? Lamb est un bon joueur et ne laissera rien passer à ses opposants, mais +620 sur lui est le pire pari à disposition. Le -739 sur lui de ne pas gagner est bien plus tentant.

Badih Bounahra - 9.6% - +1026

A 49 ans, provenant de Belize, c'est le doyen de la table finale et le plus grand inconnu. S'il fallait désigner le moins bon joueur de la table finale, ce serait probablement Bounahra. Mais atteindre la table finale n'est pas une partie de plaisir, donc il a forcément été capable de faire quelque chose de bien pour y arriver. Attenez-vous à ce que Bounahra joue avec moins de peur que les autres. Il pourrait terminer en 9ème position ou remporter le tournoi. Avec une cote de +1026, Bounahra n'est en fait pas un si mauvais pari que ça. Il est le seul joueur dont la cote de gagner (8.9%) est inférieur à son nombre de jetons. Mais s'il finit dans le heads-up final contre quelqu'un comme Lamb, il aura probablement bien des soucis.

Pius Heinz - 8% - +1100

Ce joueur de 22 ans est le premier Allemand a n'avoir jamais atteint le November Nine. Il semble avoir joué un très bon poker pour arriver jusqu'à la table finale. Il y a des pires paris que Heinz à 11:1. Il sera difficile à battre d'ici Novembre et donnera à l'Allemagne une très bonne chance d'avoir son premier Champion du monde de poker.

Anton Makiievskyi - 6.7% - +1262

L'Ukrainien Makiievskyi a une chance d'égaler le record de Joe Cada du plus jeune vainqueur du Main Event. Il a été chipleader avec beaucoup d'avance à un moment du tournoi, mais se retrouve maintenant dans le bas du classement. Avec une cote de +1262, il est difficle de justifier un pari sur Makiievskyi. Ses meilleurs moments dans le tournoi semblent être derrière lui.

Samuel Holden - 6% - +1525

Pour la deuxième fois en quatre ans, un Anglais est le short-stack de la table finale WSOP, (James Akenhead l'était déjà en 2009). Ce sera son premier cash dans un tournoi WSOP. La cote +1525 sur lui est probablement l'un des meilleurs paris disponibles. Même s'il est le short-stack, il n'est pas dans une situation désespérée avec 25 big blinds. On peut s'attendre à ce qu'Holden joue très prudemment avec son tapis et ne gaspille sa valeur comme Staszko ou Bounahra pourraient le faire. S'il peut toucher les bonnes cartes rapidement, il peut être dangereux. Préparez-vous juste à faire face aux blagues super lourdes du genre "Holden, Hold'em" s'il gagne.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up