weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Comment le Vendredi Noir affectera les WSOP ?

THE WEEKLY SHUFFLE, 2011-05-22, par Ozone

Dans tout juste un petit peu plus d'une semaine, les World Series of Poker 2011 commenceront au Rio à Las Vegas. Les series de cette année devraient être plus intéressantes que d'habitude. Le monde du poker est toujours en état de convalescence après les inculpations du DOJ du 15 avril dernier, contre PokerStars, Full Tilt, et Absolute Poker/UB. Les effets secondaires de ces inculpations vont sûrement se faire sentir pendant les WSOP cette année. La question est, comment ?

Top 3 Online Poker Bonuses


Voici quelques facteurs à surveiller pendant les premières WSOP post Vendredi Noir :

Qui va oser se montrer ?

Deux des trois sites inculpés le 15 Avril (Full Tilt et Absolute Poker/UB) doivent encore rembourser les joueurs Américains. Les représentants de ces compagnies auront-ils l'audace de venir au Rio pour jouer dans les tournois WSOP ?

En fait, il y a deux camps bien distincts : ceux de Full Tilt et ceux de UB. Et dans chacun de ces camps, il y a encore deux petits camps : les gros poissons de la compagnie, et les petits poissons en bas de l'échelle. On peut penser que les petits poissons (pensez : Eric Baldwin pour UB ou Jeff Madsen pour Full Tilt) participeront aux WSOP comme si de rien n'était. Ils sont suffisamment loin des compagnies pour lesquelles ils travaillaient ou étaient affiliés qu'ils ne se sentiront pas responsables envers les joueurs qui attendent toujours leur argent. Mais qu'en est-il des gros poissons ?

Regardons d'abord pour ceux de Full Tilt. Depuis le Vendredi Noir, Full Tilt est une catastrophe d'inefficacité. Non seulement ils n'ont pas remboursé les dizaines de millions qu'ils doivent aux joueurs US, mais ils ont aussi raté leur travail de communication pour tenir les joueurs au courant de l'évolution de la situation. Si la statut quo devait durer jusqu'au WSOP, Full Tilt devrait perdre beaucoup de capital sympathie si ses gros poissons venaient à participer dans les tournois. Pour l'instant, il serait presque criminel de la part de Howard Lederer de s'inscrire dans un tournoi WSOP alors que des milliers d'Américains ont de l'argent bloqué sur son site. Si Lederer a ne serait-ce qu'une once d'éthique, et il est tout à fait possible que ça ne soit pas le cas, il ne devrait pas participer dans des parties de poker jusqu'à ce que sa compagnie rembourse l'argent qu'il doit aux joueurs US.

La même vérité s'applique à Phil Ivey, qui a gagné des dizaines de millions comme le joueur représentant Full Tilt. Si Full Tilt n'est pas capable de rembourser les fonds aux joueurs, ou au moins de faire une promesse ferme qu'ils le feront dans un furur proche, Phil Ivey ne devrait pas participer dans les WSOP 2011. Ces professionnels doivent montrer de la solidarité avec la base de joueurs qui ne peuvent pas participer aux WSOP car leur argent est bloqué sur Full Tilt. La question reste : vont-ils le faire ?

Les gros poissons de UB sont eux persona non grata à un tout autre niveau. Le consensus dans le monde du poker est que l'argent sur UB ne reviendra pas. Est-ce que ça empêchera Joe Sebok de jouer les WSOP ? En tout cas, ça devrait. Sebok serait bien avisé de ne pas venir dans un casino pour le restant de sa vie, à moins que a.) UB rende l'argent aux joueurs US (ce qui est peu probable) ou b.) il offre de rembourser chaque centime il a gagné pour avoir été le complice d'une organisation criminelle. On estime les gains de Sebok à $600 000 pour sa position de joueur sponsorisé par UB. Si Sebok a un peu d'éthique, il s'assurera que chaque centime soit rendu à des joueurs arnaqués par UB avant de dépenser son argent en buy-in de tournoi. Ne vous y trompez pas : Si Sebok joue dans les WSOP 2011, ce sera avec l'argent volé par une compagnie qu'il a aidé à dépouiller les joueurs US.

La taille des tableaux de participants

Après le vote de l'UIGEA en 2006, le Main Event WSOP a diminué de 27% en termes de participation. Est-ce que le Vendredi Noir aura un effet similaire sur la taille des tableaux d'entrants aux WSOP ?

Quatre raisons importantes nous viennent à l'esprit pour expliquer comment le Vendredi Noir va contribuer à diminuer la participation aux WSOP :

1. Des joueurs ont de l'argent bloqué sur les sites. Il est difficile de dire exactement quelle portion de l'économie du poker est bloqué dans le purgatoire formé par Full Tilt et UB, mais vous pouvez imaginer que c'est une partie suffisamment importante pour impacter les WSOP. Certains joueurs avaient tout leur capital sur ces sites. Nous ne les verrons probablement pas cette année aux WSOP, à moins que Full Tilt soit capable de traiter les cashouts dans la semaine.

2. Des joueurs US moins intéressés. Le poker en ligne et les WSOP sont liés. Les inculpations du Vendredi Noir ont laissé un arrière goût dans la bouche de beaucoup de joueurs de poker. Un joueur occasionnel qui aurait pu envisager de venir joueur dans à Vegas dans un tournoi à $1 000 va probablement choisir de dépenser son argent différemment cette année.

3. Des joueurs Européens moins intéressés. Le Vendredi Noir a diminué la taille de l'économie du poker d'environ 22%. Cela veut dire moins de joueurs et des prize pool réduites pour le reste du monde. Des prize pool réduites signifient qu'un moins grand nombre de packages WSOP ont été rempotés. Le joueur occasionnel moyen en Europe ne comprend probablement pas ce qui se passe pour le poker aux US. Tout ce qu'ils voient, c'est que le poker et les US semblent être une mauvaise combinaison pour le moment.

4. Moins de sponsoring. Une partie de l'attrait des WSOP est la chance de gagner de l'argent en étant sponsorisé. Dans les années passées, atteindre une table finale télévisée aux WSOP vallait plusieurs milliers de dollars, grâce au potentiel publicitaire. Cette année, il est probablement certain que les salles de poker en ligne ne vont pas dépenser des milles et des cents pour avoir leur marque sur les ondes télévisées US. Certaines compagnies non liées au poker pourraient remplir ce vide, mais il est peu probable qu'elles offrent les mêmes sommes incroyables d'argent que les salles de poker pouvaient offrir en leur temps.

Le Main Event WSOP de l'an dernier comptait 7 319 joueurs. Nous prédisons que celui de cette année aura soit 5 449 soit 5 733, en fonction de si Full Tilt effectue les cashout avant le début du tournoi. C'est une chute d'environ 20 à 25%, presque entièrement due aux effets du Vendredi Noir sur le monde du poker.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up