weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



La semaine d'après le DOJ

THE WEEKLY SHUFFLE, 2011-05-01, par Ozone

La deuxième semaine suivant le Vendredi Noir, cette journée où le ministère de la justice U.S. (DOJ) a lancé des inculpations contre les opérateurs de trois grandes salles de poker enligne, transformant radicalement le paysage du monde du poker enligne, s'en est suivie de rebondissements intéressants. Voici un résumé de certaines news dignes d'intérêt qui ont eu lieu pendant la seconde semaine de l'Âge sombre du poker enligne :

Top 3 Online Poker Bonuses


PokerStars commence à traiter les cashouts, Full Tilt toujours en attente

Ce mardi, PokerStars annoncé qu'ils étaient capables de traiter les cashouts pour les clients US. Tout ça après l'annonce d'un accord passé avec le DOJ (incluant Full Tilt), dans lequel chaque compagnie récupérait son nom de domaine en .com afin de pouvoir rembourser les fonds des joueurs US.

Beaucoup de joueurs US ont déjà déclaré avoir reçu leur argent de PokerStars. Il semble maintenant que les Américains considéreront que leur argent est en sécurité sur PokerStars. Mais on ne peut pas en dire autant, tout du moins avec le même niveau de confiance, à propos de l'argent sur Full Tilt. La compagnie n'a pas encore commencé à traiter les cashouts. Cependant, dans une page FAQ joueur destinée à leurs clients US, ils affirment qu'ils donneront plus de nouvelles sur ce sujet au cours de la semaine à venir.

Pour ce qui est des joueurs US ayant de l'argent sur UB et Absolute Poker, le traitement des cashout pourrait ne pas être aussi facile. UB a déjà limité les cashouts pour les joueurs Non-US à un misérable $250 par semaine. Ils ont pour l'instant échoué à passer le même genre d'accord avec le DOJ que Stars ou Tilt afin de commencer à rembourser les fonds des joueurs US. Le consensus dans l'industrie est que l'argent sur sur ces sites pourrait ne jamais être rendu.

Le PDG de Caesars lance un appel pour un poker enligne légalisé au niveau fédéral

Dans un Fortune magazine, Le PDG de Caesars Entertainment, Gary Loveman, argumente sur pourquoi le poker enligne devrait être légalisé au niveau fédéral. Loveman dresse un parallèle entre la situation actuelle du poker enligne et la prohibition des années 20 en disant : « L'interdiction actuelle sur le poker sur Internet ressemble en beaucoup de points à la prohibition des années 20. Le business est en train d'être redirigé depuis des entreprises légitimes et respectées qui emploient des milliers de personnes vers des opérations obscures qui ont lieu en sous-terrain (dans ce cas précis, à l'étranger)."

Même si l'article de Loveman n'apporte pas en lui-même quelque chose de nouveau qu'un autre n'aurait pas déjà dit, c'est de bons augures pour le poker. Les chances d'une légalisation du poker enligne au niveau fédéral sont substantiellement plus importantes lorsque les PDGs de gros casinos la supportent. Les corporations ont beaucoup d'influence sur le gouvernement US, donc c'est une bonne chose pour le poker que les corporations de casinos puissantes soient, ou aient l'air d'être, en faveur de la légalisation du poker enligne.

Une autre bonne nouvelle est que le fervent défenseur de l'anti-jeu d'argent, Jon Kyl, semble adoucir sa position sur le poker enligne.

A la fin de l'année dernière, le sénateur Harry Reid avait presque réussi à légaliser le poker enligne dans une tentative de la 11ème heure. Le Vendredi noir, en plus d'une pression continuelle de la part d'hommes d'affaire de haut rang comme Mr. Loveman pourrait apporter le succès aux tentatives de Mr. Reid pour légaliser le poker engline à la fin de l'an prochain. Pour l'instant, ce scénario est probablement la meilleure chance qu'à le poker d'atteindre un statut légal aux USA.

Le trafic que de poker en baisse de 22%

Selon PokerScout.com, un site qui surveiller le trafic des salles de poker enligne, le Vendredi noir a eu pour conséquence une baisse de 22% du trafic mondial de joueurs de cash game. Le 'Top Trois' des sites de poker fermés par le DOJ comptabilise cette perte. PokerStars a vu une baisse de 28% dans ses parties en cash game. Full Tilt a constaté une baisse de 35%. Le vrai perdant est le réseau CEREUS, hébergeant UB et Absolute Poker, qui a vu une baisse impressionnante de 65% depuis le Vendredi noir.

Les sites qui n'acceptaient pas les clients US depuis le passage de l'UIGEA en 2006 ont tout doucement augmenté leur base de joueurs depuis le Vendredi noir. Party Poker a vu une augmentation de 3% pour l'instant, et 888 Poker a augmenté de 4% sa base de joueurs. Le plus grand vainqueur pour l'instant est le réseau OnGame, qui possède des sites comme Betfair Poker. Ce réseau a vu ses parties en cash game augmentaient de 9% sur les deux dernières semaines.

Il est difficile de dire dans quelle direction ces tendances vont évoluer dans le futur. Faisant face à une bataille de plusieurs milliards de dollars aux USA, PokerStars et Full Tilt vont devoir se battre pour rester solvables dans les prochains mois et même années. Comme elles ne sont pas cotées en bourse, on ne sait pas combien de liquidités elles possèdent pour se battre contre le DOJ tout en continuant à opérer leur business en dehors des USA.

Plus d'exposition médiatique pour le poker

Un dommage collatéral positif de ce Vendredi Noir, pour peu qu'il y en ait un, est que le poker a reçu beaucoup d'attention des médias de masse ces deux dernières semaines. Le pro du poker et auteur, Shane Schleger, a récemment écrit un article sur comment le Vendredi Noir affecte les pros du poker enligne dans Slate. Un autre auteur de poker, Matt Matros, a publié son avis published dans le Washington Post. Le joueur de poker occasionnel, Nate Silver a publié un excellent article dans son blog politique sur le NY Times. Votre très cher Cory aka Ozone a fait une apparition dans un article du Wall Street Journal et sur Fox News. Des tas d'autres joueurs, pros et amateurs, ont contribué à d'autres publications dans les médias.

Les médias de masse ont bien fait leur boulot pour s'assurer que le Vendredi Noir ne soit pas un incident connu seulement de la communauté du poker. Ils ont aussi, en détails, dressé le portrait de la situation et de la communauté du poker en toute équité. La quantité énorme d'exposition médiatique que le poker a reçue depuis le 15 avril est d'une grande aide pour le poker enligne au niveau national.

Maintenant, le poker doit espérer un peu de chance, pour que les Âges obscurs ne durent au final qu'une ou deux années.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up