weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



L'Evolution du Circuit WSOP

THE WEEKLY SHUFFLE, 2010-09-26, par Ozone

Le Circuit World Series of Poker (WSOP) a été crée en 2005, au moment de l'apogée du boom du poker. L'idée de base était simple : Au lieu d'offrir aux joueurs une seule série de tournois WSOP, tous organisés dans la même ville chaque année, créons un « circuit » de tournois pour faire croître la marque dans tout le pays. Et c'est ainsi que le programme inaugural du Circuit WSOP fut lancé, comprenant 10 tournois dans des villes comme Atlantic City, La Nouvelle Orléans, ou au Lac Tahoe.

Top 3 Online Poker Bonuses


Lors de la première année, qui s'avéra être la meilleure année en termes de participation, de tailles des prize pool, et de médiatisation, la plupart des tables finales étaient filmées puis diffusées sur ESPN. Des joueurs comme Phil Ivey, Chris Ferguson, et Erik Lindgren sont ainsi apparus aux tables finales, se disputant des grosses sommes d'argent. Le Poker était en vie, et il se portait bien.

Dans un premier temps, le buy-in du tournoi « Championship » de chacune de ces série de tournois était de $10,000. En inondant le programme global des tournois de poker avec autant de buy-ins de $10,000 qu'il n'y en avait jamais eu jusque là, un bulle a fini par se créer. Il n'y avait tout simplement pas assez d'argent dans l'économie du poker pour que le Circuit WSOP puisse maintenir son programme de tournois à $10,000. Bien sûr, il y aura toujours 50 ou 100 pros avec les moyens de jouer chaque tournoi, mais ils ont tous rapidement perdu tout intérêt à les jouer lorsque les tableaux ne comptaient plus qu'une petite poignée de joueurs vraiment mauvais. Après tout, et même si il existe quelques exceptions, tous les joueurs qui sont vraiment mauvais au poker ont peu de chance d'un jour pouvoir se payer un tournoi à $10,000.

De plus, ESPN a décidé que, son réseau devenant trop saturé par les shows de poker, et a cessé de diffuser les tournois du Circuit WSOP avant même que celui ne décolle en popularité. Ces changements ont forcé Harah's Entertainment, propriétaires et opérateurs des WSOP, à repenser le concept de Circuit WSOP.

Le premier signe du Circuit WSOP 2.0 est apparu en 2006, lorsque le buy-in de la majorité des tournois Championship du programme est passée à $5,000. Cette baisse du buy-in a crée un effet de régionalisation, car les pros ne faisaient plus tous les déplacements alors que les amateurs du coin étaient plus à même de participer, car il est beaucoup plus facile de gagner un satellite pour un tournoi $5,000 que pour un tournoi $10,000. Environ deux fois plus facile, pour être exact.

Durant quelques années, le Circuit WSOP en est resté à sa technique du buyin de $5,000. Les représentants de marque du poker, comme Phil Ivey, Daniel Negreany ou Phil Hellmuth, ne venaient plus dans les tournois. Perdant toute possibilité d'être médiatisé, et n'étant pas motivé par les prize pool trop maigres, les élites du poker ont décidé de laisser les amateurs et les pros dont la bankroll en avait besoin de se disputer le Circuit WSOP.

Ce fut une technique gagnante au début, mais avec cette structure à $5,000, le Circuit WSOP n'a cessé de péricliter année après année. L'un des Main Event du Circuit WSOP dans lequel j'ai joué en 2008, dans l'Indiana, n'a attiré que le triste total de 84 joueurs. Récemment, c'est devenu la norme pour les tournois à $5,000 buyins d'avoir moins de 100 joueurs inscrits. La marque WSOP n'en ressort pas grandie.

Donc, pour le programme du Circuit WSOP 2010-2011, qui a commencé en Aout au Council Bluffs, dans l'Iowa, Harrah's a décidé de baissé tous les buy-ins des tournois Championship à $1,500. C'est une mesure vraiment bien pensée. Puisque les tournois à $5,000 n'attiraient pratiquement plus de professionnels, et plus aucun des joueurs locaux qui auraient pu payer le buyin, pourquoi ne pas faire un choix qui permette d'attirer l'un ou l'autre de ces marchés.

Clairement, ils n'avaient pas l'intention d'augmenter le buy-in dans l'espoir de pouvoir à nouveau attirer les grands pros du poker. Ce modèle économique s'était déjà révélé être une erreur. Leur seul choix était d'abandonner l'idée de créer un circuit ultra prestigieux de tournois aux prize pools massives. Au contraire, ils se sont lancés à fond dans le concept de « régionalisation ». Les buy-ins ont tellement été baissé que les pros inconnus, qui gagnent leur vie dans les circuits de tournois, finiront par se dire que ça ne vaut pas la peine de traverser tout le pays pour quelques tournois à $1,500.

Et ainsi naquît le Circuit WSOP 3.0. Son objectif ? Créer un programme de tournois itinérant avec une participation massive des gens qui habitent dans un rayon de 500 km autour du casino. Après tout, même les joueurs amateurs occasionnels peuvent se résoudre à dépenser $1,500 pour jouer dans un tournoi officiel des WSOP organisé dans leur ville. Le tournoi de Council Bluffs a attiré 255 joueurs, ce qui n'est clairement pas le record du monde, mais ce qui reste bien pour un tournoi $1,500 organisé dans le trou du cul de l'Amérique. Le prochain tournoi du programme aura lieu dans l'Indiana, d'ici quelques semaines. Il sera très intéressant de surveiller la taille du tableau de ces tournois $1,500, en fonction de leur situation géographique.

Une nouvelle épreuve, ajouté au programme pour début janvier, se déroulera à Durant, dans l'Oklahoma. Ce tournoi attirera toute la zone métropolitaine de Dallas. TwoGun et moi-même (Ozone), ainsi qu'un autre opérateur de PokerTips, prévoyons de nous rendre à ce tournoi et de voir par nous même ce que donne ce Circuit WSOP $1,500 buy-in. Autant dire que nous espérons que Harrah's a réussi à attirer des mauvais joueurs dans leurs tournois Championships !

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up