weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Compte Rendu Du Main Event WSOP 2009

THE WEEKLY SHUFFLE, 2009-07-12, par Ozone

Il ne fait aucun doute que le meilleur tournoi au monde, en terme de valeur, est le Main Event WSOP. Même en mettant de côté les millions en contrats publicitaires versés aux joueurs qui apparaissent à une table télévisée, le tournoi en lui-même est une mine d'or. Cette année, 6,494 joueurs sont venus pour le Championnat du Monde au buy-in de $10,000

Top 3 Online Poker Bonuses


Le nombre d'entrants aurait pu être encore plus élevé si Harah's, propriétaires et opérateur des WSOP, ne s'était pas retrouvé dans le pétrin et a été forcé de refuser plus de 500 joueurs lors du dernier Day 1, pour cause de nombre de sièges insuffisant. Cela a crée une sacré controverse et a alimenté les discussions du Rio pendant un bon moment. Le commissaire des WSOP Jeffrey Pollack a présenté d'abondantes excuses aux joueurs, mais cette débâcle n'était pas réellement de la faute d'Harrah's. Les inscriptions pour ce tournoi étaient ouvertes depuis Mars. Tous les insouciants qui se sont pointés le matin même du dernier Day 1 du tournoi aurait du comprendre qu'ils prenaient un gros risque.

De mon côté, ma table de départ était remplie d'inconnus, ce qui est une bonne chose en terme d'espérance. Toutefois, avec tellement de joueurs de marque dans le tableau, on espère toujours être assis avec l'un d'entre eux pour rendre les choses un petit peu plus intéressantes.

Cette année, les joueurs recevaient un tapis de départ de 30,000 jetons, soit encore plus que l'an dernier (20,000). Ces jetons supplémentaires rendaient la structure du tournoi meilleure que jamais. Les joueurs n'ont atteint les places payées qu'à la fin du Day 4 !

Pour moi, il ne s'est rien passé lors du Day 1. Le plus gros pot que j'ai gagné de la journée s'est déroulé seulement 15 minutes après que le "shuffle up and deal" fut annoncé. Mon tapis n'est jamais tombé en dessous de 30,000, mais il n'est jamais non plus monté au dessus de 50,000. Plus tard dans la journée, j'ai été replacé à la droite de Jennifer Harman. C'est probablement la meilleure femme joueuse au monde. Nous avons discuté d'une passion commune, les chiens, et n'avons eu quasiment aucune confrontation directe.

Le Day 2 ne s'est pas bien passé pour moi. J'étais à une table où absolument tous les autres joueurs étaient des fish, mais je n'y ai jamais gagné un seul gros pot. J'y ai même perdu un pot assez important, et ce fut assez frustrant. J'ai relancé avec Roi-Dame et une femme dans la Big Blind a suivi. Le flop : Roi-Dame-4, tous de c?ur. Elle a fait un move inhabituel et a misé presque la taille du pot. J'ai décidé de seulement la suivre. Le turn était un 5 noir. Une carte bien innocente. Elle a encore misé la taille du pot. Cela m'a considérablement fait ralentir. Qu'est ce qu'elle peut bien avoir dans ce coup là ? J'ai décidé que je pouvais battre tout ce qu'elle avait sauf une couleur, et que la couleur était la seule main avec laquelle elle miserait sur la river. J'ai donc suivi en prévoyant de fold face à une mise sur la river. La river fut une brique et elle a checké. Bien, ça veut dire que je suis bon là, non ? J'ai montré ma main. Elle a regardé pendant 10 secondes en essayant de la décrypter. Et dès qu'elle a compris, elle a montré ses deux 5 pour un brelan. Ouch.

A cause de cette main, et d'une absence totale de chance par la suite, je me suis retrouvé avec seulement 18,000 jetons à la fin du Day 2.

Même en étant short stack, je suis venu au Day 3 assez optimiste. Les blinds étaient de seulement 600/1,200. Je savais que si je pouvais 'double up' assez rapidement, j'aurais suffisamment de jetons pour man?uvrer et obtenir un "vrai" tapis. Et j'ai eu ma chance dès la 3ème main de la journée. Tout le monde s'est couché jusqu'à la Small Blind, Justin Henry, un acteur qui a été l'un des plus jeunes a avoir été nommé pour un Oscar dans son rôle dans Kramer vs. Kramer, a relancé ma Big Blind à 4,000. J'ai regardé ma paire de 6 et j'ai relancé à tapis dans la seconde, espérant avoir l'air assez fort pour que peut-être il couche la partie la plus faible de sa range. Il n'a pas attendu bien longtemps avant de me suivre avec Roi-Dame. Une Dame sur le flop fut suffisante pour terminer mon tournoi.

Sortir du Rio après s'être fait éliminé du Main Event est définitivement une fade expérience. Vous ne pouvez pas échappé à la réalité, tous vos rêves de devenir le Champion du Monde sont morts dans l'oeuf. Mais comme on dit, suffit d'attendre l'an prochain !

Au moment où j'écris ceci, le Main Event prend une route intéressante pour les fans de poker. Il reste beaucoup de noms de renom dans le tournoi, beaucoup d'entre eux ayant plein de jetons. Bertrand "ElkY" Grospellier est le chipleader avec presque deux fois plus de jetons que n'importe qui d'autre. C'est un joueur phénoménal dont les résultats lors de ces deux dernières années sont peut-être inégalés. Même si il reste plusieurs centaines de joueurs, on peut pense qu'ElkY a de bonnes chances d'atteindre la table finale. Les autres grands noms encore en course sont, entre autres, Phil Ivey, Phil Hellmuth, et le Champion sortant Peter Eastgate.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up