weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Saisie de $30 Million: Gros ou Petit Problème?

THE WEEKLY SHUFFLE, 2009-06-14, par TwoGun, Ozone

La Saisie N'est Pas Un Gros Problème
Par TwoGun:

L'industrie du poker enligne n'est généralement pas considérée de manière rationnelle par les observateurs. Ni les clients (les joueurs), le gouvernement, les publicitaires, et même parfois les firmes elles-mêmes, ne sont pas capable d'avoir un point de vue objectif et de faire des prévisions rationnelles sur le futur du poker enligne. Il y a toujours ceux qui sont beaucoup trop optimistes et qui pensent que l'UIGEA sera abrogé et que le poker enligne sera libre et régulé partout aux Etats-Unis, même dans les états qui sont tellement hostiles au jeu d'argent qu'ils n'organisent même pas de loto (comme Hawaii et l'Utah).

Top 3 Online Poker Bonuses


Ensuite, il y a ceux qui pensent que le jeu d'argent enligne est la cause de tous les maux, et qui pensent que le gouvernement peut et ira jusqu'à mettre fin à cette industrie...de la même manière que le gouvernement avait interdit l'alcool durant la Prohibition, ou encore de la même manière qu'ils luttent contre la marijuana au lycée.

On en fait beaucoup sur la différence légale entre paris sportifs et poker enligne aux USA. Mais c'est simplement parce que le Wire Act s'applique plus facilement aux paris sportifs qu'au poker enligne. Ce que la plupart des gens n'arrivent pas à comprendre c'est que le Wire Act n'est pas la seule loi qui concerne le jeu d'argent enligne. Le jeu d'argent est avant tout une affaire d'état (au sens Américain du terme), et à peu près toutes les lois d'état sont hostiles au jeu d'argent. Certains états ont très clairement interdit cette activité. En bref, on en fait trop à propos de la différence entre les paris sportifs et le poker enligne. La seule raison pour laquelle le gouvernement a choisi de s'en prendre prioritairement aux paris sportifs, c'est que c'était la cible la plus facile à atteindre. Ils pourront toujours réajuster la mire sur le poker enligne quand ils le voudront.

A cause de toutes les tentatives de coup d'arrêt portaient sur les paris sportifs, tous les sites de paris sportifs Américains ont tenté de se la jouer profil bas et de passer sous les radars du gouvernement. Si les sites de poker enligne opérant encore à 'visage découvert' n'essaient pas de se barricader et de se planquer du gouvernement comme le font les sites de paris sportifs, alors il va peut-être devenir soudainement plus facile pour le gouvernement de s'en prendre aux sites de poker enligne. Même si ils ont un arsenal de lois applicable au poker enligne moins fourni, ils en ont assez pour descendre les firmes.

Vous vous demandez ce que j'essaie de vous dire ? En gros, je crois que les sites de poker enligne Américain seront forcés de se comporter comme les sites de paris sportifs Américains. Ils auront tout intérêt de faire profil bas. Les cashouts, pour les clients Américains, seront plus lents à effectuer mais seront encore possible. Les Américains devront peut-être payer des frais plus élevés pour leurs cashouts, mais c'est à peu près tout.

Dans un jeu du chat et de la souris entre le gouvernement et les sites de poker enligne, le gouvernement va perdre. Il n'a pas les ressources ou la volonté de chasser ces firmes à tout prix. Il arrivera à fermer un ou deux processeurs de paiement, mais d'autres prendront les places laissées vides et opéreront plus discrètement. Les parieurs Américains ont encore plein de sites de paris à leur disposition, et il est encore relativement simple pour eux de déposer et de retirer ; c'est simplement un peu plus compliqué que pour les salles de poker.

Jusqu'à ce que le gouvernement arête quelqu'un qui travaille pour PokerStars, Full Tilt, ou une autre salle de poker Américaine, je pense que le statu quo va perdurer. Le pire des scénarios pour les joueurs Américains : des retraits plus lents et des dépôts un peu plus compliqués. En bref, ce n'est pas un gros problème.

Bien sûr, si les propriétaires ou les opérateurs de l'une de ces salles de poker Américaines se faisaient pincés, oubliez ce que j'ai dit.

La Saisie Est Un Désastre Pour Le Poker Enligne
Par Ozone

Pour la toute première fois, le Ministère de la Justice Américaine (Department of Justice (DOJ)) s'en est pris à une compagnie qui ne fait que du poker. C'est arrivé alors qu'une grande part de la communauté du poker croyait (à tord) que l'UIGEA serait bientôt abrogé. Abroger l'UIGEA ? Rêvez toujours !...Les joueurs de poker devraient maintenant espérer quelque chose de plus terre à terre : que le DOJ n'éradique pas le poker enligne tout entier grâce à quelques saisies bien choisies.

Est ce que la saisie de $33 million qui a eu lieu la semaine dernière va ruiner, tant au propre qu'au figuré, le poker enligne ? Non. Le marché du poker enligne est trop important pour être ralenti significativement par cette saisie. Ce qui fait de cette saisie une mauvaise nouvelle pour le monde du poker n'a rien à voir avec l'argent confisqué, mais avec le message du DOJ qu'elle sous-tend. Jamais avant le DOJ ne s'en était pris à une entreprise dont la seule activité est le poker. Précédemment, leurs actions visaient des bookmakers enligne ou des casinos. Cette politique a permis au monde du poker de développer un sentiment d'arrogance qui lui faisait dire que son business est « légal » et qu'il restera hors d'atteinte des autorités. Encore une fois...Rêvez toujours !

Le DOJ pourrait faire du poker un doux souvenir pour les Américains, et ce ne serait même pas difficile à faire. Si en plus on prend en considération le fait que les propriétaires de la seconde plus grande salle de poker Américaine sont couramment en train de se balader à Las Vegas en disant que ce genre de saisies est la seule arme du DOJ. Il y a deux manières, une directe et une indirecte, où les saisies à elles seules (aucune arrestation nécessaire!) peuvent estropier le poker enligne pour les Américains. .

Premièrement, elles peuvent directement faire cesser les opérations de poker. Une saisie de $33 million n'est pas un 'Game Over' pour les salles de poker enligne, mais c'est tout de même un mauvais coup. Si le DOJ peut faire des saisies de cette importance chaque semaine, les salles de poker enligne n'auront pas d'autres choix sauf de dire « J'abandonne » et d'arrêter de servir les clients Américains. Au bout d'un moment, le DOJ peut tout simplement décider de saisir tellement d'argent que les salles de poker enligne considèrent qu'opérer aux Etats-Unis n'est pas rentable. Est-ce une menace légitime ? Probablement pas. Pendant des années, le DOJ a échoué à saisir des fonds d'une entreprise qui ne fait que du poker enligne. Pourquoi attendre jusqu'à maintenant si ils avaient eu la possibilité de le faire depuis le début ? Les chances sont qu'ils ont juste été veinards sur ce coup là. Ou peut-être pas. Peut-être que les problèmes de budget du gouvernement Américain force le DOJ à s'en prendre à des cibles faciles qui rapportent du catch dans les caisses. Je ne vois pas de cibles plus faciles que les processeurs de paiement de poker enligne.

Saisir l'argent des processeurs de paiement de poker peut indirectement ruiner le poker enligne en apeurant trop les joueurs pour qu'ils jouent enligne. Les joueurs occasionnels (comprennez: les fishs) pourraient entendre aux infos comment des fonds du poker enligne ont été confisqués, et ils pourraient se dire « et bien, je vais juste arrêter de jouer. » Qu'ils soient ou non bien informés sur la situation n'est pas important. Il suffit qu'ils voient une seule info sur l'argent du poker enligne saisi par le gouvernement, et ils prendront leurs jambes à leur cou. Ils étaient peut-être déjà réticents à jouer du simple fait qu'ils semblent « ne jamais gagner » et qu'ils en venaient à suspecter que c'était peut-être « rigged ». Si on extrapole, la disparition massive de tous les fishs va rendre le jeu beaucoup plus dur qu'avant. Soudainement, les joueurs moyens et au dessus de la moyenne commencent à se demander si exploiter leur faible avantage présente un bénéfice supérieur à celui d'avoir un « vrai job ». Avant de s'en rendre compte, les parties seront devenues une version atrophiées de ce qu'elles étaient auparavant, tout ça parce que quelques saisies bien pensées par le DOJ ont fait suffisamment peur aux gens pour qu'ils désertent les tables.

Le problème en Amérique avec le poker enligne est que la majorité des Américains ont l'impression que c'est illégal , ou tout du moins, que c'est suspect. Les "Regulars" peuvent toujours se leurrer eux-mêmes en croyant que le prochain projet de loi de Barney Frank va tout changer, mais de toute manière ce n'est pas eux les plus importants dans cette histoire. Ils sont mauvais pour le jeu, du simple fait qu'ils soient justement trop bons. Les joueurs qui comptent vraiment sont ceux qui perdent et aiment jouer pour le fun. Ils sont nombreux et faciles à effrayer. Quelques sujets là dessus aux infos ou des anecdotes de vécus sur comment il est impossible d'encaisser ses gains de poker enligne, va dépouiller le poker enligne de sa chaire jusqu'à ce qu'il ne reste plus que le squelette de ce qu'il était avant.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up