weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



"Going Deep" Dans Le Main Event WSOP

THE WEEKLY SHUFFLE, 2008-07-13, par Ozone

Des niveaux en plus furent ajoutés aux premiers niveaux de jeu du Main Event WSOP de cette année. Le résultat fut une immense amélioration de ce qui était déjà le meilleur tournoi de poker au monde. Pour tout dire, on pouvait à peu prés maintenir son tapis de départ de 20,000 pendant tout le premier jour et revenir le deuxième jour avec 40 big blinds.

Top 3 Online Poker Bonuses


Malgré cette fantastique structure, presque la moitié des 6844 participants du Main Event avaient trouvé le moyen de passer la porte de sortie lors de leur première journée de jeu. Les joueurs sortant sur un rythme rapide par rapport aux blinds fut une habitude récurrente dans ce tournoi, ce qui a parfaitement servi ma stratégie qui était d'attendre et de jouer les jeux que je recevais.

J'ai passé une grande partie de la journée avec Bertrand "ElkY" Grospellier, un des meilleurs joueurs Français au monde, tout de suite sur ma gauche. A part Grospellier, la concurrence fut généralement très facile à gérer. Sans avoir à jouer un seul gros pot ou à devoir survivre à un all-in, j'ai terminé la première journée à 42000.

La deuxième journée fut fantastique pour moi. En remportant seulement une innombrable quantité de petit et moyen pots, mon tapis est passé de 42000 à 244000. D'après ce que j'ai vu, les gens bluffent trop et suivent beaucoup trop dans le Main Event. Ajuster sa stratégie quand on sait cela est assez simple. Quand on a une main forte, on mise, on mise, et on mise encore. Quand on a une main décente contre un joueur agressif, on essaie de contrôler la taille du pot en les laissant faire toutes les mises.

La troisième journée a commencé avec environ 1300 joueurs, a peu près la moitié pourrait fêter leur place "in the money" à la fin de la journée. J'ai principalement essayé de gagner des petits pots en m'en prenant à des joueurs qui essayaient clairement d'atteindre les places in the money en couchant leurs mains. Au moment où nous nous approchions de la bulle, je me suis retrouvé au beau milieu d'une discussion très amusante. Mike Matusow et Phil Hellmuth étaient tous deux à des tables proches. Ces gars sont simplement des comiques nés. Ils agissent de la même manière que les caméras soient allumées ou pas.

A un moment, Jack Effel a annoncé qu'il fallait que nous perdions encore cinq joueurs pour être dans l'argent. Sur ce, Matusow a crié "who cares? Let's go!!" C'était à la fois marrant et vrai, le jeu main par main pendant la bulle fut assez longuet alors que 70 tables étaient encore en jeu.

Quand la bulle a finalement explosé, les joueurs ont commencé à déserter le tournoi. Il a fallu une heure pour perdre neufs joueurs pendant la bulle. Dans l'heure qui a suivi, plus de 150 joueurs ont réussi à se faire sortir.

Pour moi, la troisième journée fut un non événement. Je suis allé me coucher avec 260000 jetons et 474 joueurs encore en course.

Après une nouvelle nuit entre 4 et 6 heures de sommeil, les joueurs se sont tous retrouvés bien fatigues pour la quatrième journée. Jack Effel a dû le remarquer. A la moitié de la journée, il fut chaleureusement applaudi lorsqu'il annonça que nous n'allions joué que 4 des 5 niveaux prévus.

A ce moment du tournoi, l'inévitable a commence: il est devenu de plus en plus dur d'identifier les mauvais joueurs. Lorsque j'ai jeté un coup d'?il aux alentours et que je n'ai vu que des jeunes joueurs avec lunettes de soleil parlant de "cotes du pot" et de "folding equity" j'ai commencé à regretter la table poissonneuse de ma première journée. J'ai sorti un joueur avec ma top paire contre sa paire intermédiaire et j'ai aussi floppé un brelan dans un pot relancé à 6 joueurs. Ces deux mains m'ont rapporté beaucoup de jetons. J'ai fini la journée avec 556000 jetons ce qui était en dessous de la moyenne pour les 189 joueurs restants.

Le matin du cinquième jour, je me suis connecté sur internet pour voir qui était à ma table pour cette journée et j'ai vu qu'Allen Cunningham était à la seconde place sur ma gauche avec 1,1 millions de jetons. Ce n'était pas une situation idéale, mais le tirage de la table était mitigé du fait que nous allions jouer sur la seconde table de ESPN à cause justement de la présence de Cunningham. Ce fut assez marrant d'avoir à montrer ses cartes à une caméra et de porter un micro. Et juste au moment où j'ai réellement commencé à sentir que ce tournoi pourrait être vraiment, vraiment spécial, m'est arrivé ce qui suit :

Un joueur a ouvert en position tardive à 35,000. J'ai suivi au bouton avec As-Valet. Le flop est tombé Valet-Six-Deux. Il a misé 77,000. J'ai senti beaucoup de force chez lui, mais je n'avais pas vraiment d'autre choix que de relancer. J'ai fait glisser dans le pot une tour de jetons avec des gros numéros dessus. Il a pris 15 secondes à dire « call ». « Arf...est ce que t'as une paire au dessus ?" lui ai je demandé. Il a retourné presque honteusement son Roi-Valet. Génial ! J'ai retourné mes cartes et je n'avais plus qu'à esquiver ses 3 outs pour remporter un pot de 1 million. Le turn fut un petit 4 inoffensif. Et alors que les caméras de ESPN étaient braquées sur moi, mon opposant, et sur les cartes de la table, le dealer a brulé une carte et a posé la river...UN ROI !

Je saurais exactement ce que j'ai fait que quand cette carte est tombée que si cette main est diffusée à la TV. Je me rappelle juste d'être resté debout dos à la table à 4 ou 5 mètre de là, essayant tant bien que mal de rester digne. Après plusieurs seconds, je suis retourné à la table et j'ai remarqué que les caméras étaient toujours braquées sur moi. En sachant cela, je me suis fait un point d'honneur de ne pas partir dans une tirade ou d'agir d'une manière que je pourrais regretter si cette main finissait à la TV.

Complètement détruit, je me suis assis à la table et j'ai écouté le gars qui a gagné la main, Michael Carroll, se vantait à la table de combien il était bon et au combien il méritait cette river. Ca devait être la première qu'il se retrouvait dans une situation aussi importante que celle là. Plutôt que de rester cool, il a opté pour s'enfoncer en divaguant stupidement pendant plusieurs minutes.

Cette main m'a laissé avec 140000 jetons, ce qui faisait un peu moins de 12 big blinds. Une orbite ou deux plus tard, j'ai poussé allin avec As-Cinq assortis après qu'Alex Outhred ait relancé. Pour ceux d'entre vous qui ne connaîtraient pas Alex, il est passé dans le show TV Américain "Are you smarter than a fifth grader?" (adapté en France : « Etes vous plus fort qu'un élève de 10 ans ? ») et il est aussi un instructeur à la WSOP Academy. C'est un mec cool et il était même venu me réconforter après ma main perdue contre Michael Carroll. Avec aucun autre choix possible que de suivre mon allin, Alex a admis qu'il s'était fait prendre la main dans le sac et a montré son Huit-Sept assortis. J'ai immédiatement haï cette main et j'ai dit à la table "Où j'en suis là ? Environ 25% de gagner ?" . Allen Cunningham a spirituellement répondu, "Tu tires pratiquement mort." Le flop fut Roi-Dame-Sept avec deux coeurs. Bien vu, Allen.

Je suis sorti à la 159eme place pour $41,000. Michael Carroll a terminé 27eme pour $257,000, ce qui va certainement me mettre en tilt à chaque fois que j'y penserais dans les prochaines semaines.

Si je ne termine pas à la TV pour ma main contre Carroll, il y a eu une autre main jouée à ma table qui, elle, finira presque à coup sûr par être diffusée. Tiffany Michelle et Alex Outhred se sont retrouvés allin sur un flop Neuf-Huit-Cinq. La paire de Cinq servie d'Alex avait la paire d'As servie de Tiffany complètement écrasée. Avec 1,3M dans le pot, Tiffany a réussi à se trouver un As sur le turn. Cette carte lui a permise de rester dans le tournoi où elle a finalement terminé à la 17eme pour $334,000. Le fait qu'elle soit assez jolie amènera surement ESPN à la diffuser autant que possible. En plus, puisque cette main s'est jouée contre Alex, lui-même petite personnalité télévisuelle, je décrocherais probablement le rôle du dépressif dans un prochain épisode WSOP. Regardez bien à la gauche d'Alex.

Avec de la chance, le Main Event de l'année prochaine me donnera un plus grand rôle pour ma prochaine apparence télévisée !

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up