weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Le Poker Et Les Elections Américaines De 2008

THE WEEKLY SHUFFLE, 2008-06-29, par TwoGun

Nous savons tous quel le climat politique affecte le poker enligne. Aux Etats-Unis, un sénateur de droite a réussi à faire passer l'UIGEA dans les dernières minutes d'une session du Congrès. En Europe, il y a une bataille constante entre des monopoles d'état et les opérateurs privés de jeux d'argent enligne.

Aux Etats-Unis, beaucoup espèrent qu'une élection favorable en novembre de cette année résultera en une prochaine abrogation de l'UIGEA ou alors une forme de légalisation fédérale du poker enligne. Ces gens sont soit incroyablement naïfs soit volontairement aveuglés. Ni McCain ni Obama ne sont directement des bons ou des mauvais choix pour le poker enligne. En d'autres termes, le monde du poker enligne n'a rien à gagner dans cette élection. Si vous pensez qu'il y a une chance réelle d'une abrogation de l'UIGEA grâce à cette élection, rendez vous près de votre robinet le plus proche, servez vous un bon verre d'eau, foutez vous le sur le visage, et essayer d'y voir clair à nouveau.

Top 3 Online Poker Bonuses


Certains joueurs de poker enligne espèrent qu'Obama aidera le monde du poker enligne. Leur raisonnement est que puisque c'est un Démocrate et qu'il s'est dit joueur de poker, il pourrait faire un geste pour ses amis joueurs de poker. Ozone et moi avons rencontré quelqu'un sur la croisière de Party Poker qui a prétendu faire des voyages de lobbying pour le poker tous les deux mois à Washington DC, et il croyait qu'il nous fallait un démocrate dans le bureau ovale pour que quelque chose soit fait.

Même si le raisonnement de ces gens semble séduisant, il est ridiculement optimiste et illusoire. Obama s'est constamment opposé à l'expansion du jeu d'argent légalisé dans son propre état de l'Illinois, donc il n'y a aucune raison de penser qu'il serait en faveur d'une augmentation de la propagation du jeu d'argent enligne. Plus important, la manière dont est écrite l'UIGEA, qui ne rend pas directement illégal le poker enligne. Au lieu de ça, c'est tout au plus un règlement qui donne l'ordre aux banques de stopper les transactions avec le jeu d'argent illégal, qui sont définies comme les transactions qui sont illégales sous les lois fédérales ou d'état en vigueur.

Qui va aller à l'encontre de bloquer les transactions qui sont déjà illégales ? Ce projet de loi a déjà démontré à quel point il est dur à outrepasser, puisque actuellement, ce qui est légal ou pas sous les lois US reste encore très vague. Le Ministère de la Justice croit que tous les jeux d'argent enligne sont illégaux (même les paris hippiques), l'industrie hippique croit que leur jeu d'argent enligne est légal à cause leur cotation en bourse, l'industrie du poker enligne US croit que le Wire Act et d'autres lois d'état ne les concerne pas. En bref, l'UIGEA ne règle pas autant le débat qu'il met le feu aux poudres.

Rappelons nous aussi que le projet de loi auquel l'UIGEA a été rajouté fut vote à l'unanimité par le sénat (ce qui veut dire qu'elle a reçu à la fois le vote d'Obama et de McCain), et seulement deux personnes ont voté contre au congrès (sur plus de 300 qui ont voté pour).

Le seul groupe qui a un impact politique, les banques, a émis ses reserves sur l'UIGEA à cause de son trop grand flou, et aussi au vue de la difficulté de bloquer les chèques et les transactions par cartes bancaires. En général, s'il y un parti politique qui écoute les banques, c'est les Républicains, pas les Démocrates.

Non seulement une abrogation de l'UIGEA est sans espoir, mais en plus les alliés de Obama doivent aussi se rendre compte qu'une douloureuse augmentation d'impôt suivra s'il est élu président. Obama a été clair là dessus, il prévoit d'augmenter les impôts. Ceci peut faire doublement mal aux joueurs.

Premièrement, je ne serais pas surprise si sous la présidence d'Obama, une législation serait proposée pour taxer les gains de jeux brut, au lieu des gains nets. Soyons clair, je pense qu'un projet de loi comme celui-là à très peu de chances de passer, surement en dessous de 10%. Ce que je veux dire, c'est qu'il y a plus de chances que cela arrive sous Obama que sous McCain.

Pour l'instant, sur une déclaration d'impôt Américaine, on déclare ses gains brut en tant que revenus, et on est autorisé à déduire de son revenue ses pertes brutes (dans un maximum allant jusqu'au montant de ses gains). Tout ce qu'Obama et les Démocrates ont à faire est de présenter une législation qui permet d'empêcher la déduction des pertes brutes, comme cela était le cas en 1997.

Par exemple, disons que vous avez 200 sessions de jeu, avec des gains bruts à $250,000 et $200,000 en pertes brutes (donc vous avez gagné $50,000 sur l'année). Actuellement, vous déclarez les $250k, en déduisez ensuite les $200k, et vous payez vos impôts sur les 50k restants. Toutefois, si vous n'êtes plus autorisé à déduire les pertes brutes, vous paierez des impôts sur les $250k au lieu des $50k. Une imposition sur $250k coute environ $90k, donc vous vous retrouvez avec $40k de déficit sur l'année. C'est de cette manière que les gains de jeu sont actuellement imposés dans l'état d'Obama, l'Illinois, donc ne croyez pas que malgré son apparente bêtise une imposition comme celle-là n'a pas de précédents.

Qui combattra cette augmentation absurde ? Rappelez vous, taxez les joueurs est bien plus facile que de taxer les familles laborieuses et ouvrières des classes moyennes. Obama a clairement dit qu'il prévoyait d'augmenter encore plus les impôts pour les hauts revenus (et pour les autres personnes qui « peuvent se le permettre ».) Qui peut plus se le permettre que quelqu'un avec des revenus de jeu ?

Si vous pensez que l'Association des joueurs de poker (PPA) pourra empêcher ça, alors il faut peut-être vous pincer très fort pour revenir dans la réalité. Les seuls groups qui peuvent empêcher ça sont les casinos en dur et les compagnies de courses de chevaux puisque cela pourrait nuire à leur business (les gros joueurs ne viendront plus s'ils ne peuvent jamais finir gagnant à la fin après les impôts). La dernière fois que j'ai vérifié, le Parti Républicain était bien plus sensible aux intérêts du business que les Démocrates.

Vous pensez que vous pouvez vous en sortir en vous déclarant en tant que professionnel du poker ? D'abord, rappelez vous que l'IRS pourrait ne pas être d'accord (spécialement si cela veut dire que vous allez payer beaucoup moins d'impôt), et ils peuvent facilement gagner si vous avez un autre job. De la sorte, au minimum, vous faites face au choix de jouer tout le temps ou plus du tout. En général, la plupart des joueurs de poker qui gagnent trouvent que le statut de « semi-pro » est la meilleure option. En d'autres termes, avoir un boulot principal et jouer au poker en tant que hobby rentable. Cela devient presque impossible si vous ne pouvez plus déduire vos pertes de jeu.

Rappelons nous aussi qu'Obama prévoit d'augmenter les prélèvements pour la Sécurité Sociale sur les revenus de plus de $250k. Disons que vous remportiez un gros tournoi et que vous passez pro. Vous gagnez $300k cette année là. Devinez quoi ? Vous devez maintenant payer plus de 50% de votre revenue en impôt. D'abord, votre taux d'imposition est de 39, % puisque la remise d'impôt de Bush est désormais révolue. Aussi, puisqu'il n'y a pas de limitations sur les prélèvements de la Sécurité Sociale, vous allez devoir payer 12,4% plus 2,9% pour le Medicare puisqu'il n'y a pas de limites non plus même sous les lois actuelles. Il faut aussi mieux espérer ne pas vivre en Californie, à New York, ou dans tous autres états avec un impôt sur le revenu important. Sinon, et bien profitez bien de devoir payer une taxe de 60% sur votre vie.

L'élection Américaine à venir sera certainement intéressante. Pour le monde du poker cependant, l'élection sera un non événement. A mon avis, il n'y a absolument rien de bon à en attendre. Cependant, il reste peu probable que malgré cela le poker soit condamné à mort par les impôts.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up