weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



WSOP Circuit Event: New Orleans

THE WEEKLY SHUFFLE, 2007-05-27, par Ozone

La dernière étape du World Series of Poker Circuit de l'année (et peut être la dernière tout court, mais c'est une autre histoire), avait lieu la semaine dernière à la Nouvelle Orléans. Quelques amis et moi avons fait le voyage jusqu'à « The Big Easy » (ndt : surnom donné à la Nouvelle Orléans) pour profiter de l'action aux tables de poker. La Nouvelle Orléans est un endroit intéressant, certainement l'une des villes Américaines les plus originales que j'ai jamais visité.

Top 3 Online Poker Bonuses


Un soir nous sommes allés diner avec un ami qui a vécu à La Nouvelle Orléans pendant presque toute sa vie (à part les 10 mois passés à Houston à cause de l'ouragan Katrina). C'était intéressant de l'entendre dire comment la ville a changé depuis la l'ouragan. Apparemment, seulement la moitié des gens qui furent évacués sont revenus. Dans un sens, la ville semblait avoir perdu son âme, et être destinée à subir d'autres traumatismes si l'administration locale ne trouve pas un moyen de la protéger contre les cyclones dévastateurs. Mais assez parlé de social, passons au poker.

Satellite

Le buy-in de $5,000 pour the WSOP Circuit Main Event était un peu trop cher pour moi, donc j'ai décidé de jouer dans le satellite $500+$50 multi-table. Gagner une place fut étonnamment facile. Pendant le tournoi, j'ai appris que le prix était un jeton de $5,000. Les joueurs parlaient de vendre le jeton à quelqu'un qui entrerait directement dans le tournoi et de repartir avec $5,000 en cash au lieu d'une place pour le Main Event. A ce moment là, l'idée me semblait bonne. Cependant, après avoir gagné le satellite, j'ai décidé, en constatant la facilité du satellite, de tenter ma chance et de jouer dans le tournoi $5,000.

Jour Un

On a commencé avec 10,000 jetons, des blinds à 25/50, et des niveaux de 75 minutes (comprenez: excellente structure). En définitive, il y avait 346 entrants dans le tournoi, dont seulement cinq pros connus. J'ai réussi à monter jusqu'à 17,000 durant les deux premiers niveaux sans aucune confrontation particulière.

Plus tard, j'ai fait un semi bluff à tapis avec un tirage quinte par les deux bouts dans un gros pot. Après plusieurs minutes de réflexion, a suivi avec une paire. Mon tirage n'a pas touché et j'ai perdu un pot de 23,000 jetons pour retomber à 6,000. Il faut se rendre compte que, si j'avais touché ma quinte, j'aurais eu un tapis de 30,000 jetons à un moment où la moyenne était seulement de 11,000. Cela va sans dire, j'étais découragé après avoir perdu cette main.

J'ai été capable de reconstruire mon tapis jusque dans les environs des 12,000-18,000, et j'y suis resté pendant la plus grande partie de la journée. Le dernier niveau du jour était un 600/1200 avec 75 d'ante. A cet instant, il était à peu près 1h30 du matin. Nous jouions depuis midi. Puisque je n'avais plus que 10 big blinds, je cherchais un bon coup pour doubler. Un joueur plus âgé a limp in sur mon A2o au bouton. Il l'avait déjà fait assez souvent, donc j'ai poussé tapis avec 11,000 en m'attendant à ce que personne ne me suive. Cependant, pour mon premier vrai allin du tournoi, il m'a suivi pour une grande partie de son tapis avec K10s, et j'ai heureusement gagné le coup.

Au début de la toute dernière main de la première journée, j'avais 16,000 jetons. Les Blinds allaient passer à 800/1600 au commencement de la deuxième journée. Je n'avais pas l'intention d'aller dormir avec seulement 10 big blinds en réserve. Avec cette idée en tête, j'ai poussé tapis avec A10o après qu'un joueur faible plus âgé n'ait limpé juste avant moi. Tout le monde s'est couché, jusqu'à la big blind qui, à ma plus grande déception, a suivi (j'avais seulement 2,000 jetons de plus que lui). Le limper s'est couché, et j'ai à lentement retourné mes cartes. Mais surprise, mon opposant a montré K8s, et j'ai été suffisamment chanceux pour gagner le coup et partir me coucher avec 31,300 jetons.

Jour Deux

Pour le jour deux, il ne restait plus que 87 joueurs à se disputer les 36 places payées. Phil Gordon était le patron du tournoi. Il a commencé le jour deux avec plus de 300,000 jetons. Ce qui n'est pas mal quand on sait le tapis moyen était de 40,000. Une rumeur qu'il m'a plus tard confirmé disait qu'il était allin pour 525 derniers jetons avec K2 sur un flop K-J-1à contre AQ.

Le début du jour deux m'a été profitable. Je suis passe de 31,300 à 90,000 durant le premier niveau grâce à un call à tapis particulièrement difficile avec la top paire (mon opposant a montré une carte haute Reine et tirait quasiment mort), et ensuite grâce à une course gagnée avec 88 contre un petit tapis.

J'avais un tapis confortable de 105,000 quand il ne restait plus que 38 joueurs en course, et j'étais clairement parti pour finir dans l'argent. Cependant, ma situation est devenue un peu moins confortable lorsque j'ai relancé au bouton avec J9o. Les deux blinds avaient des petits tapis et essayaient de survivre jusque dans l'argent. C'est une situation où je vole avec n'importe quelles cartes, donc J9 n'était pas une si mauvaise main. Une femme dans la big blind a en fait suivi ma relance preflop (pour environ 30% de son tapis, sûrement devait elle avoir la bonne cote).

Le flop est tombé Q-10-7 et elle a poussé tapis. Avec de telles cotes du pot, je n'avais aucune raison de coucher mon tirage quinte par les deux bouts. J'ai suivi, elle a montré AQ, et malheureusement j'ai perdu ce pot de 90,000 jetons, me retrouvant à seulement 65,000.

Après que trois joueurs dans la bulle soient sortis, on m'a bougé à la table de Phil Gordon. Gordon qui, assis à deux sièges sur ma droite, avait réalisé l'exploit de monter jusqu'à 700,000 jetons, ce qui représentait 20% des jetons en jeu avec 35 joueurs encore en course. Ma position par rapport à lui était parfaite. J'avais 60,000 jetons et nous étions à 2000/4000. Je savais qu'il relancerait ma big blind depuis le bouton avec une grande variété de main, mais devrait coucher la plupart des ces mains si je poussais tapis.

J'ai joué seulement deux pots contre Gordon. Sur le premier, un jeune, large joueur avec environ 250,000 jetons (le tapis moyen était de 115,000) a relancé à 11,500. Phil Gordon a suivi. Le jeune joueur relançait fréquemment. Phil Gordon devait probablement suivre ici la relance avec une grande variété de main, en fonction des cotes implicites. Avant même d'avoir regarder mes cartes, je savais que j'allais pousser tapis simplement parce que le pot était déjà de 30,000. J'ai regardé mes cartes : Q10o, plus qu'une bonne main pour cette situation, et j'ai poussé tapis. Le relanceur a réfléchi pendant une minute avant de se coucher. Au moment où Phil Gordon s'est couché, il a dit « bien joué ». Encore sous le coup de l'adrénaline, j'ai montré mon Q10 et j'ai dit « Non, c'était super bien joué. »

La deuxième main, à 3000/6000, Phil Gordon a relancé ma big blind à 16,000 depuis le bouton. J'avais Q8o et j'ai relancé allin pour 65,000. Il s'est couché presque immédiatement en demandant « encore Q10 ? ». Je lui ai montré ma main en disant « presque. » Je crois que je l'ai un peu énervé parce qu'il a presque roulé les yeux en disant « J'ai couché la même main, sauf que la mienne était assortie ». Moi 2, Phil Gordon 0.

La main la plus cruciale du tournoi pour moi est venu lorsque je n'étais plus à la table de Phil Gordon, pendant le niveau 3000/6000. Avec 140,000 jetons au début de la main, (à ce moment là, le tapis moyen était de 170,000, mais grâce à Phil Gordon, la vraie moyenne était d'environ 125,000), j'ai relancé à 15,000 en position avancée avec AQ de carreaux. Le jeune et large joueur de tout à l'heure a suivi depuis le bouton. Un bon joueur serré a suivi depuis la big blind.

Le flop est tombé A-T-9 avec un carreau. La blind a checké, j'ai checké (m'attendant à voir le bouton misé), et le bouton a checké aussi. Le turn était bon pour moi : le 3 de carreau. Donc à cet instant j'avais la top pair, kicker dame, et le tirage à la couleur max. La blind a encore checké, et j'ai misé 25,000 dans un pot d'environ 55,000. Le joueur au bouton a suivi, et le joueur dans la blind s'est couché.

Un valet noir est sorti sur la river, pas une spécialement bonne carte pour moi, mais j'étais toujours convaincu d'avoir la meilleur main. J'ai checké et j'étais prêt à suivre à peu près n'importe quelle mise il ferait. Il m'a demandé combien de jetons il me restait. Après lui avoir répondu « environ 100,000 », il a annoncé une mise de 50,000. Je l'ai suivi assez rapidement. Il a montré KQ et a remporté le pot de 205,000 jetons. Même s'il a joué cette main de manière douteuse, je ne pouvais que lui tirer mon chapeau pour sa mise parfaite sur la river. J'aurais sûrement abandonné pour une mise de 60,000.

Avec 19 joueurs restant, j'ai regardé seulement l'une de mes cartes, un valet, et j'ai poussé allin pour 47,000 under the gun avec des blinds de 4000/8000. Le seul joueur avec moins de jetons que moi à la table m'a suivi. Les autres se sont couchés jusqu'à la big blind, qui a suivi nos deux allins et nous a montré sa paire de valet. L'autre joueur avait A10. Ma deuxième carte était un 6, ce qui me condamnait pratiquement avant même le flop. Le quatrième J est sorti sur le flop, et l'autre joueur et moi furent éliminés du tournoi. Puisque j'avais plus de jetons que lui, j'ai officiellement terminé 18ème, ce qui m'a en fait rapporté $3,334 de plus que la 19ème place. Au total, j'ai gagné $13,337.

Conclusion

Le joueur qui m'a estropié avec son tirage quinte par le ventre était Louie Esposito, qui a finalement terminé par remporter le tournoi et $516,000. Clint Shaefer, le joueur qui m'a éliminé moi et le 19ème avec ses valets, a terminé 2nd pour $266,000. Et pour ce qui est de Phil Gordon, sa domination sans précédent sur le tournoi s'est achevée à la table finale. Il a du se satisfaire des $116,000 de la quatrième place.

En y repensant, la chose qui m'a frappée lors de ce tournoi était sa facilité. J'ai joué des tournois enligne à $10 qui étaient plus difficiles que ce tournoi $5,000 du Circuit WSOP. Il y a quelques raisons à cela. D'abord, puisque le buy-in étaient de $5,000 seulement, beaucoup de pros de Vegas et de Californie n'étaient pas motivés à faire le déplacement jusqu'à la Nouvelle Orléans pour jouer. Deuxièmement, un tournoi $10,000 au Mirage de Las Vegas se déroulait en même temps que ce tournoi. C'était la cerise sur le gâteau pour les autres pros qui, sinon, auraient fait le déplacement à la Nouvelle Orléans. Dernièrement, la plupart des pros ne considèrent pas la Louisiane comme une destination de choix. Disons simplement que les points de vue d'un résident typique des états du Sud ne sont pas aussi progressistes que ceux de beaucoup de joueurs de poker vivant sur la côte Ouest.

A cause de ces facteurs, une petite poignée de pros connus seulement est venue dans ce tournoi, parmi eux le plus notable étant peut-être Chris Moneymaker. Le premier jour du tournoi, j'ai joué contre lui pendant une heure. Je ne suis pas du genre fanboy, mais c'était difficile de ne pas le regarder de l'autre coté de la table et de penser à quel point c'est cool de jouer avec le mec que vous idolâtriez lors des rediffs des WSOP alors que vous veniez juste d'apprendre que A6 n'est pas une si bonne main de départ.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up