weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Les Fiascos Du Poker, 2eme Partie

THE WEEKLY SHUFFLE, 2007-01-28, par TwoGun, Ozone

Dans notre article original Les Fiascos du Poker, nous avons décrit trois idées sur le poker d'apparence prometteuses mais qui en finalité n'ont pas trouver preneur. Cette semaine, nous allons en étudier trois de plus.

Party Poker Monster

Il y avait de la pub pour cette promotion sur des taxis, sur des affiches, à la télévision, et partout sur Internet. Tout ce que Party Poker disait à propos de sa promotion Monster était "Elle arrive!". Pendant des semaines, les enthousiastes du poker ont subi la campagne ambiguë en attendant de voir quel genre de Monstre exactement allait arriver. Avec une montagne de battage publicitaire et d'anticipation, Party Poker annonça les détails de sa promotion Monster: une série de freerolls répartis sur dix mois, se concluant par un tournoi final qui devait normalement avoir une prize pool de $5,000,000. Il était prévu que plus de $10,000,000 soient offerts via les freerolls avant même que le tournoi final ne commence.

Top 3 Online Poker Bonuses


En prenant un commission supplémentaire de $.50 sur toutes les tables cash "Monster Jackpot", ce qui a tout de suite grandement réduit le nombre de tables régulières sur Party Poker, la prize pool pour le tournoi finale gonflait comme un jackpot progressif de machine à sous. Le tape-à-l'?il entourant le Monster fonctionnait. Seulement trois semaines après son lancement, la prize pool pour le tournoi finale avait déjà atteint les $7,000,000. Le jackpot était sur la bonne voie pour dépasser les $30,000,000 ! Pour remettre cette somme en perspective, le tournoi enligne le plus important chaque année, considéré comme par tous les joueurs sérieux de poker comme le championnat du monde de poker enligne, avait l'année dernière une prize pool de $6,275,000.

Après le passage de l'UIGEA, on ne peut pas s'empecher de penser que les directeurs de Party Poker ont dû se sentir comme le personnage de Joe Pesci dans Casino, se lamentant de sa chute du statut de roi à celui de simple quidam, "It should'a been so sweet, too!". L'Unlawful Gambling Enforcement Act, chef d'oeuvre du Sénateur Bill First, a amené beaucoup de salles de poker enligne à ne plus accepter les joueurs US.

En tant que société cotée en bourse, Party Poker a été forcée de fermer ses portes au pays qui lui fournissait plus de 75% de sa base de joueurs. Dans une déclaration faite après le passage de la loi, Party Poker a dit: "Malheureusement, la structure du tournoi Monster de PartyPoker.com n'est plus gérable, [si nous fermons nos portes aux américains]." Les joueurs qui avaient gagné une place pour le Monster ont reçu une compensation en cash d'une valeur équitable pour chaque place qu'ils avaient gagné pour un freeroll Monster.

Poker Mountain

Depuis l'explosion de la popularité du poker enligne, plusieurs salles de poker enligne sont sorties de nulle part espérant avoir une part du gâteau. Ce n'est pas un secret, il y a beaucoup d'argent à gagner en dirigeant une salle de poker enligne qui marche. Malheureusement, une salle de poker qui marche ne repose pas seulement sur la théorie "Si vous l'ouvrez, ils viendront".

Un exemple de cette mentalité de Miroir aux Alouettes qui a disparu est une salle de poker start up nommée Poker Mountain. En 2005, Poker Mountain lança son site avec le plus sulfureux joueur de poker au monde, Daniel Negreanu, en tant que parrain. En plus de Negreanu, la légende du poker T.J. Cloutier supportait aussi exceptionnellement le site. Poker Mountain avait fait un bon boulot pour s'assurer des pros de classes mondiales en tant que représentants de la société, mais ils avaient oublié de fournir aux utilisateurs un logiciel de qualité. Chaque nuit des douzaines de joueurs de poker faisaient la queue pour avoir une chance de jouer avec Negreanu ou Cloutier. Cependant, les problèmes récurrents du logiciel finirent par annihiler toutes chances que le site ne devienne un des grands du monde du poker enligne. Plutôt que de dépenser de l'argent pour un logiciel de grande qualité, Poker Mountain décida de prendre des raccourcis et de construire son propre logiciel avec une équipe non qualifiée.

Après plusieurs cas de disfonctionnements du logiciel, Poker Mountain décida de lancer une série de freerolls sans lien pour s'excuser auprès de ses joueurs. Cependant, d'une manière presque comique, tous les freerolls durent être annulés à cause de disfonctionnements du logiciel de Poker Mountain en plein milieu de chaque tournoi.

Peu de temps après ce problème, Daniel Negreanu annonça qu'il ne représenterait plus Poker Mountain mais les supporta en disant: "Ils espèrent être prêts à lancer une nouveau logiciel dans le courant du mois pour ce que je sais. Je suis confiant en vous disant que Poker Mountain vous en donnera pour votre argent et vous devriez définitivement essayer le nouveau logiciel une fois terminé." Ce commentaire fut fait il y a près d'un an et demi. A ce jour, le site de Poker Mountain nous informe qu'ils sont en train de "reconstruire" leur site.

Poker Players Alliance

La Poker Players Alliance fut fondée pour servir les intérêts des joueurs de poker Américains. La priorité numéro 1 des joueurs Américains en 2006 était de bloquer toutes tentatives du Congrès de bannir le jeu d'argent sur Internet. Même si la Poker Players Alliance a fait du lobbying contre l'UIGEA, elle s'est finalement révélée être trop faible pour empêcher le passage de la loi.

La Poker Players Alliance était une bonne idée qui est arrivée trop tard. Avoir formé cette organisation 3 ou 4 ans auparavant aurait peut-être permis de rassembler un nombre suffisamment important de membres pour être pris sérieusement par les Représentants du Congrès. Au lieu de cela, elle fut vue comme une petite organisation improvisée qui n'était juste qu'une façade pour le lobby des salles de poker.

L'adhésion à la Poker Players Alliance a récemment explosée à cause de l'UIGEA. Beaucoup de joueurs de poker énervés joignent l'organisation en espérant annuler la loi. Actuellement, la PPA se bat pour exclure le poker de l'UIGEA, exactement comme le sont pour l'instant les courses de chevaux et les sports fantaisies.

Malheureusement, cela est quasiment impossible et c'est un effort vain de la part de la PPA. Les Américains peuvent espérer une application limitée de l'UIGEA et éventuellement une régularisation du poker enligne au niveau des états. Cependant, il y a plus de chance pour que vous flopiez une quinte flush royale à la table finale des WSOP que de voir bientôt une abrogation de l'UIGEA ou l'exclusion du poker de la loi.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up