weekly-shuffle

Past Articles:

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-05-04

Gérer les downswings sur le vif
2014-03-30

L'état du Heads-Up et considérer le poker comme un jeu vidéo
2014-03-16

Au-delà des tables : 4 manières dont le poker peut vous aider dans la vie
2014-03-08

Le « Green Friday » et l'arrivée des paiements de FTP
2014-03-01

Comment garder le poker amusant
2014-02-15

Une structure pour progresser en tant que joueur de poker
2014-02-08

Astuces pour monter les limites
2014-02-02

Prédictions pour le poker en 2014
2014-01-19

Résolutions pour la nouvelle année du poker
2014-01-05

The Weekly Shuffle Archives, 2005-2017


Autres langues:



Interview: Roland Specht

THE WEEKLY SHUFFLE, 2006-11-26, par BBBasti

Si vous venez jouer au poker dans le midwest de l'Allemagne, alors vous devrez guetter Roland Specht. Il a été professionnel pendant presque 10 ans, et domine toutes les tables auxquelles il joue. Michael Keiner, capitaine de la Team Germany à la Poker Nations Cup, l'appelle "Mr. Cool."

Top 3 Online Poker Bonuses


PokerTips.org : Quand avez-vous joué au poker pour la première fois, et qui vous a amenez à y jouer ?

Roland Specht : Un bon ami à moi m'a fait découvrir le poker en 1997. Depuis je joue régulièrement.

PokerTips.org : Combien de temps avez-vous joué en tant que professionnel ?

Specht : Depuis 1998 je joue professionnellement, entre 250 et 300 jours par an.

PokerTips.org: Que représente le poker pour vous ? Un travail, un travail de complément, ou juste un hobby ?

Specht: C'est plus un travail qu'un hobby.

PokerTips.org: Que faisiez vous avant de devenir un shark du poker ?

Specht: Pendant quelques années, j'ai été joueur de tennis de table professionnel ou semi professionnel dans la première et seconde ligue nationale d'Allemagne. Mais j'ai aussi travaillé en freelance dans beaucoup de domaines différents.

PokerTips.org: Préférez vous le poker enligne ou en live ?

Specht: Le poker en live, sans aucun doute. Parce qu'il n'y a qu'en jouant au poker en live que vous utilisez l'éventail complet des compétences requises au poker, comme observer et analyser vos opposants en leur parlant et en essayant de trouver des tics.

PokerTips.org: Quel type de poker jouez vous généralement ?

Specht: Omaha pot-limit avec des buy-in de 250€ jusqu'à 2000€. A mon avis c'est le plus jeu de poker le plus ambitieux et le plus excitant, et on peut y jouer dans presque tous les casinos d'Allemagne et d'Europe.

PokerTips.org: Quel est votre casino préféré ?

Specht: En Allemagne, c'est le Spielbank Wiesbaden, parce que c'est l'un des seuls casinos en Allemagne à être géré professionnellement.

PokerTips.org: Avez-vous quelques conseils pour nos lecteurs qui souhaitent se rendre dans un casino pour la première fois pour y jouer au poker ?

Specht: Faites attention à votre bankroll, et ne jouez qu'aux tables avec des mises sont à votre portée. Votre bankroll doit pouvoir survivre à quelques jours de mal chance et de mauvaises cartes

PokerTips.org: Quel sont les erreurs les plus fréquentes de vos opposants ?

Specht: De jouer et de payer contre les odds avec un mauvais tirage. De toujours jouer des situations semblables de la même manière au lieu d'essayer de troubler le jeu. Aussi, beaucoup de joueurs ont une mauvais gestion du temps. Par exemple, ils jouent leurs bluffs trop rapidement.

PokerTips.org: Comment profitez vous de ces erreurs ?

Specht: J'essaie de me rappeler les situations similaires de parties précédentes et d'utiliser cette expérience contre eux.

PokerTips.org: Etes vous aussi intéressé par les tournois ?

Specht: J'aime jouer des tournois, mai seulement si le buy-in, le tableau du tournoi et sa structure sont bons. Mais 90% des mes parties de poker sont des cash game.

PokerTips.org: Comment vous sentiez vous devant les caméras lors du 888.com Poker Nations Cup ?

Specht: Au début, j'étais un peu nerveux, mais je pense que c'est normal. Mais après quelques minutes ma nervosité était partie, et ce fut important. Après cela, c'était comme un tournoi simple table normal, avec la seule différence que l'on jouait en équipe. Donc le gameplay fut un peu plus passif.

PokerTips.org: Comment vous en êtes vous sorti dans le tournoi ?

Specht: Tout c'est bien passé pour moi. J'ai gagné mon rush. Dans le tournoi final (dans lequel chaque pays avait la possibilité de faire des remplacements de joueur), j'ai pris plus de 10,000 jetons à Katja Thater et fus capable de gagner 20,000 jetons de plus, que j'ai passé à Michael Keiner, notre capitaine. Je crois que nous nous en sommes bien sortis.

PokerTips.org: Quelle furent les réactions après cette apparition à la tv, représentant l'Allemagne au PNC ?

Specht: Les réactions furent incroyables et très positives. Je n'aurais jamais pensé qu'autant de gens en Allemagne s'intéressaient au poker.

PokerTips.org: Y a-t-il un jouer que vous craignez d'affronter ?

Specht: Je ne crains personne, mais je respecte quelques joueurs (il y a une énorme différence).

PokerTips.org: Pensez vous qu'il y ait une différence entre les joueurs de poker Allemands et les joueurs de poker d'autres pays ?

Specht: Je ne crois pas que le pays d'où vous venez change quelque chose. Par exemple, la Scandinavie a beaucoup de jeunes joueurs, qui ne peuvent pas jouer au poker dans leur propre pays et doivent beaucoup voyager. Ils jouent très agressifs. Les joueurs plus âgés et plus expérimentés ont plus de patience et jouent moins de mains. Les deux styles de jeu ont leurs avantages et leurs inconvénients.

PokerTips.org: Quel est pour vous votre plus grand succès de poker ?

Specht: Mon plus grand succès est d'avoir dominer les cash games dans plusieurs casinos ces 9 derniers années. J'ai survécu à toutes les périodes de mal chance.

PokerTips.org: D'après vous qu'est ce qui vous a aidé à devenir un joueur de poker à succès ?

Specht: Un petit peu de talent, des bonnes compétences en maths, de la discipline et de l'application.

PokerTips.org: Quels conseils pouvez vous donner à nos lecteurs qui veulent améliorer leur jeu ?

Specht: Lisez beaucoup, jouez encore plus et écoutez tout ce que n'importe qui a à dire. Quand quelqu'un analyse son jeu, vous pouvez toujours en apprendre quelque chose, même si vous n'apprenez qu'à penser comme un mauvais joueur. Plus tard, vous serez peut être à même d'utiliser ça contre lui ou contre un autre mauvais joueur.

Le Weekly Shuffle est notre tribune du dimanche, avec nos observations et nos commentaires sur le monde du poker. Vous avez une idée d'article ? Laissez nous vos suggestion sur notre page feedback
 




PokerTips Newsletter Sign-Up