chessqueen
Principes tactiques:
1. Espérance
2. 2ème meilleure main
3. Valeur dynamique d'une main
4. Tirage, niveau avancé

Principes psychologiques:
1. Changer le rythme
2. Techniques psychologiques
3. Tells
4. Erreurs, niveau avancé

Mixed games:
1. Intro au 8-Game
2. 7 Card Stud
3. Razz
4. 7 Card Stud Hi/Lo
5. 2-7 Triple Draw

Choix de partie:
1. Sélection de partie
2. Votre meilleure variante
3. Tables multiples
4. Ecosystème du poker

Critique des sites:
1. Guide Pacific Poker
2. Guide Noble Poker

Autres langues:



se débarrasser de la deuxième meilleure main
LA STRATéGIE

Meilleurs Sites Oùer Des Tournois
Site Note Générale Bonus Code
Jusqu'à $1500 BF1500
$8 Free Use Our Link
200% jusqu'à $2000 tips
Jusqu'à $400 PTIPS400

Au blackjack, personne n’aime un 16. C’est la pire main et il y de fortes chances que vous allez perdre votre argent. L’équivalent au Hold’em est un 27, ce qui est considéré la pire main. Par contre, avec un 27, vous n’allez rien perdre (vous passerez au preflop) a part le blind. En fait, je ne me fais pas de soucis si j’ai [[cards 2c 7d]] au départ parce que je sais combien ça vaut. J’ai plus peur d’avoir [[cards As Ah]] parce que cette main représente plus de risque. Le paradoxe qu’une bonne main devrait être crainte plus qu’une mauvaise incombe à l’idée centrale du poker : La valeur relative d’une main.

Tout le monde sait que pour gagner au poker, il faut maximiser les gains et minimiser les pertes. Maximiser les gains est assez facile. Le retardement et le trapping facilite les choses, mais n’importe quel idiot peut gagner pas mal d’argent quand il a une bonne main. La différence entre les bons et mauvais joueurs est la manière par laquelle les deux joueurs perdent leur main. Le bon joueur saura quand coucher sa deuxième meilleure main tandis que le mauvais joueur suivra et perdra à l’abattage.

Pour moi, la différence psychologique est que le mauvais joueur doit satisfaire son désir de savoir ce qu’avait l’autre. Le désir d’être un gendarme et de s’assurer que son adversaire ne bluffe pas et de s’assurer qu’il n’a pas perdu ce qu’il aurait pu gagner le pousse a suivre quand il ne devrait pas le faire. Le bon joueur sait se contrôler et s’efforce à mieux jouer.

Maintenant que je vous ai montré ce qu’est la deuxième meilleure main – que faut-il faire ? Cela dépend si vous jouez au poker à limite ou sans-limites.

Poker à limite

Au poker à limite, suivre avec la deuxième meilleure main n’est pas mortel. Vous ne verrez que vos pertes au long terme parce que vous gagnerez de temps en temps au court terme. En général, jouer intelligemment au preflop vous aidera à minimiser vos pertes causées par une deuxième meilleure main. N’investissez pas trop dans des main sans acolyte fort (i.e. passez avec K8, A7) parce que ces mains sont rarement les meilleures. Avoir une main qui se fait battre veut dire avoir une main presque comme celle de l’adversaire mais un peu moins forte. Par exemple : AA vs. AQ ou AK vs. A9. La main qui se fait battre a un maximum de 3 sorties (AQ doit tirer deux autres Reines sans qu’un As ou une quinte ne soit tirée par l’autre pour gagner).Donc, bien jouer au preflop minimisera les effets négatifs des deuxièmes meilleures mains parce que vous suivrez moins avec des mains faibles rendues faibles par l’acolyte.

Le flop est un peu différent. Supposons :

KcQc
Votre main
AhKs9d
Tableau

Il y a certainement une chance que vous ayez la deuxième meilleure main, mais comment savoir ? Et bien, la meilleure façon est de miser ou relancer au flop et ensuite voir ce qui se passe. Si vous rencontrez de la résistance, il faut abandonner. Si le pot est grand et familial, passez. Quelqu’un détient forcément l’As.

Poker sans-limites

Au poker sans-limites, tout est différent. Au poker à limite, vous ne perdrez pas trop avec une deuxième meilleure main, mais vous pouvez facilement tout perdre au poker sans-limites. C’est pour ça qu’au poker sans-limites il vaut mieux miser quand on a la meilleure main possible vu le tableau. En d’autres mots, les paires cachées augmentent de valeur parce qu’un brelan peut être tiré ; c’est pareil pour les cartes qui se suivent parce qu’une quinte peut être tirée. Un As vaut beaucoup plus parce que ça fait pour la meilleure couleur possible, mais les gens se méfient et abandonneront au flop si vous frappez.


Top 3 Online Poker Bonuses

Vu que ces mains augmentent de valeur, qu’est-ce qui perd de la valeur ? AQ, AJ, KQ, KJ, etc. Ces mains peuvent être complètement détruites au poker sans-limites. Ces mains gagneront des petits pots avec une paire forte, mais perdront des gros pots quand quelqu’un tire un set ou une quinte.

La clef au poker sans-limites n’est pas nécessairement d’abandonner ces mains au preflop. Il faut surtout deviner ce qu’ont les autres au flop. Ne suivez pas tout simplement avec la deuxième meilleure main, il faut relancer pour savoir. Quand quelqu’un mise, il menace la totalité de votre tapis (si la mise est importante). Il faut répondre en menaçant le leur.

KcQc
Votre main
KhTs7d
Tableau

Dans cet exemple, vous pouvez vous trouver dans une mauvaise situation. Votre adversaire pourrait détenir JT ou TT. Il est important d’évaluer leur main en relançant au flop.

Beaucoup de gens demanderaient, « Ne pourraient-ils pas bluffer en relançant à leur tour ? » Bien sur que c’est possible, mais ça leur coûtera cher quand vous tirez la meilleure main. Suivez la relance et prenez leur tapis au tournant ou à la rivière.
 




PokerTips Newsletter Sign-Up