newspaper
Accueil
Commencez à jouer!
Règles du jeu
La stratégie du poker
Critiques de site
Vidéos de Poker
Calculateur de cotes
Simulateur de probabilités
Simulator [Ang.]
Glossaire [Ang.]
Variantes [Ang.]
Conditions d’usage


scales

La plainte de Phil Ivey contre Tiltware

Loi, 2011-06-02, by Kaishaku

La plus grande superstar du Poker, Phil Ivey, vient de déposer une plante contre son sponsor, Tiltware, une compagnie à responsabilité limitée de Californie, dans la cour de district du Nevada. Selon la plainte, Ivey cherche plus de $150 million de dommages et intérêts à cause de "la perte d'opportunités commerciales, et les dommages sur sa réputation personnelle et professionnelle."

La plainte initiale soutient que Full Tilt Poker a reçu "des avertissements répétés et fermes sur l'illégalité de son action aux Etats-Unis" avant d'être inculpé le 15 Avril. Ivey fait son procès pour sortir de sa clause de non concurrence à vie contre Full Tilt sur la base de la violation de son contrat où il était déclaré que Full Tilt n'offrirait que du poker enligne "légal". La plainte va plus loin en affirmant qu'Ivey n'était pas informé des avertissements reçus par Full Tilt de la part du gouvernement US.

Ivey maintient que sa réputation a été irrémédiablement atteinte à la suite de l'incapacité de Full Tilt à rembourser les joueurs et de la non tenue d'un compte de réserve suffisant pour satisfaire le retour des fonds des joueurs US. Il cherche $150 million en dommages, que la plainte estime être le montant dû par Full Tilt aux joueurs de poker US.

Dans une déclaration de Phil Ivey publié avant hier soir, est déclaré que son "nom et sa réputation ont été trainé dans la boue." Il demande à la cour de lui accorder une libération légale de la clause de non concurrence à vie qui le lie contractuellement à Full Tilt. La plainte prétend que, en plus de la nullité et de l'annulation de cette dernière clause du fait de la rupture de l'accord de ne fournir qu'une forme "légale" de poker enligne par Full Tilt, les conventions sur la non-concurrence violent les politiques publiques et établissent des restrictions géographiques, de champ ou de durée excessives, et sont indument dures et oppressives.

"J'espère sincèrement que cette déclaration incitera les personnes capables de résoudre les problèmes à prendre des actions immédiates", a dit Ivey. "Jusqu'à l'aboutissement d'une solution instaurant une sécurité pour tous les joueurs, à la fois Américains et internationaux, je concentrerai mes efforts, comme je l'ai fait ces six dernières semaines, à trouver une solution pour ceux qui ont été atteint par le traitement insupportablement long du remboursement."

Return to Poker News
 


Autres langues:




PokerTips Newsletter Sign-Up