cowboyhat
L'Histoire du Poker:
1. Les origines du Poker
2. Le Poker en-ligne

Autres langues:



Le Poker en-ligne
L'HISTOIRE DU POKER

Le poker a beau avoir été joué pendant à peu près 200 ans, sa version en-ligne est un phénomène récent. Le Poker en-ligne a explosé ces deux dernières années, et changé pour toujours la face du poker.

Les autres types de jeux d'argent en-ligne furent lancés bien avant la première salle de poker. Les sites de paris sportifs en-ligne, les "sportsbooks", germèrent au milieu des années 90. A la même époque furent lancés les premiers casinos en-ligne. Par exemple, Microgaming, un développeur important de logiciel pour casino, développa son premier casino opérationnel en 1994.[1]


Top 3 Online Poker Bonuses

Ce n'est qu'à partir de 1998 que la première salle de poker en-ligne fut instaurée. Planet Poker, qui est depuis devenu une salle de poker relativement petite, profita du statut d'unique établissement de poker en-ligne pour une brève période de temps. Même si Planet Poker a depuis été dépassée par de nombreuses salles de poker, la structure initiale de commissions qu'il avait mis en place, 5% jusqu'à un maximum de 3$ de commission, a été repris par les autres salles de poker. Donc même si l'industrie a radicalement changé depuis 1998, la structure des commissions est restée assez constante. D'autres salles de poker entrèrent bientôt dans la bagarre. Paradise Poker fut ouvert en 1999 et devint bientôt le leader de l'industrie. Durant cette période d'entrée sur le marché, se déroula le scandale de Poker Spot. C'était une société de poker en-ligne fondée par Dutch Boyd, un joueur de poker accompli.

Poker Spot fut lancée en mai 2000. En septembre de la même année, ce fut la première salle de poker à proposer des tournois. Cependant, Poker Spot fut bientôt assailli d'ennuis. Selon Dutch Boyd, Poker Spot était dans l'incapacité de collecter les dépôts des joueurs à partir de leur système de traitement de cartes de crédit. En gros, tout l'argent que les joueurs avaient déposé et avec lequel ils avaient joué n'était pas dans le système, donc Poker Spot était dans l'incapacité de payer leurs gains aux joueurs. L'établissement mit rapidement la clef sous la porte.[2]

Un incident tel que le cas de Poker Spot ne s'est jamais reproduit avec aucune salle importante de poker en-ligne. Ceci est largement dû à l'émergence du e-cash. En particulier Neteller, qui est devenu le service de transfert de fonds dominant au niveau de l'industrie du poker en-ligne. Neteller a des attraits aussi bien pour ses utilisateurs que pour les salles de poker. Au niveau des utilisateurs, Neteller permet de déposer de l'argent sur un site de poker sans utiliser une carte de crédit ou un virement bancaire, et permet aussi en général de recevoir ses retraits plus rapidement. Les salles de poker aiment Neteller parce que ce moyen de paiement réduit le nombre de fraudes et diminue leurs frais.

Ce ne fut pas qu'en 2001 que les deux plus importantes sociétés de poker en-ligne entrèrent sur le marché. Poker Stars devint un choix prisé à cause de ses tournois, et Party Poker fit grand bruit dans l'industrie.

Le poker gagna beaucoup en popularité et l'industrie continua de grandir. Paradise resta la société dominante sur le marché jusqu'à 2003, lorsque Party Poker lança sa campagne de pub télévisée. La campagne de publicité de Party Poker pendant le World Poker Tour, et le lancement du Party Poker Million furent des actions marketing très payantes qui propulsèrent rapidement son réseau de poker au sommet. Actuellement, le réseau de Party représente à peu près la moitié du marché global du poker en-ligne.[3]

Alors que Party Poker dépensait des millions en marketing, les 40$ de buy-in d'un seul homme poussèrent vraiment l'industrie sur le devant de la scène. Le compte de fée de Chris Moneymaker gagnant les World Series of Poker était le type de publicité dont les salles de poker n'osaient même pas rêver.

Moneymaker se qualifia pour l'épreuve majeure des World Series of Poker par le biais d'un satellite avec un faible buy-in organisé sur Poker Stars. Au WSOP, il survécut au 839 entrants, le plus grand nombre de participants de l'Histoire des WSOP à l'époque. Il teint têtes à quelques uns des professionnels les plus connus au monde. La première place de Moneymaker lui rapporta 2,5$ millions, ce qui n'est pas mal si on considère que c'était son premier tournoi live.

Néanmoins, l'événement de l'année 2003 qui restera dans l'Histoire fut le lancement d'un site d'information sur le poker : www.pokertips.org.

Le poker en-ligne explosa en 2004. La popularité croissante du poker, et "l'effet Moneymaker" augmenta encore le nombre de joueurs aux tables virtuelles. Grâce à cela, les profits de l'industrie furent plus que triplés.[4] L'industrie vu aussi de nouvelles arrivées sur le marché, avec de nouvelles compagnies comme Full Tilt Poker et Noble Poker.

Désormais il semble que les sociétés majeures de poker en-ligne s'apprêtent à entrer en bourse. Paradise Poker fut l'objet d'une acquisition par Sportingbet, une compagnie de pari sportif en-ligne cotée en bourse, en octobre 2004 pour 297.5 million de dollars. Actuellement, d'autres sociétés de poker en-ligne envisagent d'entrer en bourse. Party Poker, Empire Poker, et Pacific Poker sont tous des candidats potentiels pour une cotation en bourse.

Il s'est aussi produit de récents changements sur le plan légal. Le Royaume-Uni a dernièrement adopté un projet de loi qui autorise l'enregistrement et la réglementation des sociétés de jeux en-ligne. De là ce que ces salles de poker en-ligne fassent du Royaume-Uni leur mère patrie, délaissant Gibraltar ou les tribus Mohawk de Kahnawake, il y a encore de la marge.

Références:

1. http://www.microgaming.com/corp_whoweare.php
2. http://www.rakefree.com/faq10.htm
3. Egaming Review Magazine. "After the Party's Over." March 17, 2005. http://www.egrmagazine.com/
4. Cook, Steve. "Punters warm to online poker." The Register. January 12, 2005. http://www.theregister.co.uk/2005/01/12/online_poker/
 




PokerTips Newsletter Sign-Up